La Côte d’Ivoire aux mains des francs-maçons: voici les preuves

0

  

 Ici, Ahmed Bakayako ministre de l’intérieur ivoirien 

 

L’opération «Adjanou» ou opération « purification » d’Abidjan

Alassane Dramane Ouattara après son accession à la magistrature suprême grâce au coup d’Etat de la France contre le président Laurent Gbagbo a ordonné la démolition de tous les monuments construits sous le régime de ce dernier. Histoire de conjurer le mauvais sort qu’il a laissé sur la Côte d’ivoire après son départ, à travers ces monuments. Ainsi, le monument à l’entrée de l’aéroport international Félix Houphouët Boigny formé de deux éléphants dont les trompes formaient deux arcs de triomphe et qui accueillait le visiteur se rendant pour la première fois dans notre pays a été déboulonné. Selon l’un des conseillers d’ADO, sous cette statue, seraient enterrés des ossements humains qui envoûteraient le visiteur qui passerait en dessous et aussi le président Laurent Gbagbo aurait placé dans les trompes des éléphants un satellite qui lui donnerait une soi disant vue complète sur le 43ème Bima. (La statue AKWABA construite sous le président Bédié a été royalement ignorée). Même, l’accident meurtrier du bus 19 de la Sotra le vendredi 05 août 2011 sur le pont FHB (Félix Houphouët Boigny) a été attribué au président Laurent Gbagbo.

Ridicule quand tu nous tiens !

Pour « désenvoûter » la Côte d’Ivoire, le président Alassane Dramane Ouattara n’a pas cherché midi à quatorze heures. Il lui fallait détruire tous les monuments et le tour est joué. Ainsi, la statue de la Liberté à Yopougon Siporex (Cette statue serait une sirène des eaux), la statue de l’apôtre St Jean à Cocody, les deux éléphants de bronze en face de la cathédrale, toutes les statues de Félix Houphouët Boigny à Adjamé, le monument aux martyrs, la statue du carrefour Cocody, rien n’a échappé au « bulldozer » d’ADO. Depuis, Abidjan a été « purifié » de ces monuments maléfiques.

Laurent Gbagbo « marabout » ?

Le président Laurent Gbagbo n’a jamais fait mystère de sa chrétienneté. Tout le monde le sait. Depuis son enfance, il fut élevé dans la ferveur chrétienne. Il fut pensionnaire du petit séminaire St Dominique Savio de gagnoa. Quand à sa femme, elle fut responsable de la branche féminine de la JEC (Jeunesse estudiantine Catholique) au Lycée Classique d’Abidjan. Le couple va prendre ses distances avec la religion catholique à partir des années 2000 pour devenir évangélique. Fervent croyant, il s’adonne à des exercices de piété hors du commun (jeun régulier et long). Il est assidu à la lecture et à l’étude de la Bible. Il honore le jour du Seigneur par un culte régulier comme le recommande la Bible. C’est cet homme que Alassane Dramane Ouattara et sa clique traitent de « marabout » sur la chaîne d’Etat dont ils ont le monopole pour y avoir nommer un patin après avoir dégommer un autre qui lui avait refusé le « feu » des caméras. De manière méthodique, nous allons montrer aux ivoiriens qu’il n’y a pas plus féticheur que Alassane Dramane Ouattara. Il accuse les autres de ce que lui même se prépare à faire.

Les francs-maçons de Sarkozy

Les francs-maçons ? Ils sont partout, jusqu’au coeur de l’Etat. C’est en tout cas la conclusion de Sophie Coignard, journaliste au Point (journal français). Dans un livre extrêmement documenté, elle met en lumière le rôle de cette confrérie mystique. Selon elle, les francs-maçons exercent une influence prépondérante, voire croissante, en particulier dans les sphères publiques et économiques ; gouvernement, administration, entreprises, banques, rares sont les secteurs où ils ne sont pas présents. « Tandis que l’autorité de l’Etat tombe en lambeaux, que les corps intermédiaires n’existent plus, que la notion de service public a perdu de son sens, les francs-maçons, ou du moins certains d’entre eux, deviennent des médiateurs, des facilitateurs, voire des décideurs. Progressivement, ils ont donc reconstitué un Etat dans l’Etat. »

Sophie Coignard nous fait ainsi découvrir tout au long de son livre les dessous de nombre de nominations ou d’opérations menées par ces derniers. Elle fait remarquer dans son livre que même si d’autres puissants lobbys ont partout leur mot à dire, les francs-maçons auront réussi le tour de force d’être à la fois le plus ancien et le plus secret des réseaux. Son mystère a fait sa force.

Compte tenu de la longueur du texte, lire la suite ICI La Côte d’Ivoire aux mains des francs-maçons – voici les preuves

Charles Tiekpo

Laisser une réponse