KONDO SÈMO*

0

 

Dans les airs ô superbes

 

Tu t´envoles là si haut

Loin de la terre infâme
Qui avale ses nobles fils.

Tu nous quittes Kondo
Insolite comme un condor
Qui fend là-haut les airs
De ses ailes libres et froides.

Tu renies sur terre ton nid
Parmi tes mille et un nids
Sur des branches nues
Où jonchent sans espoir
Des oisillons esseulés.

Qui te verra encore Kondo
Comme tu le fis jadis ?
Qui saura encore apprécier
Tes charges sur tous les fronts
Agile comme un chat botté
Au centre de ta cage
Ou dans la lucarne des bois
Sur des terres moites rouges
Sur de fausses pelouses vertes
Maniant en vedette semo
Et de tes doigts ventouses
Le ballon que nous aussi
Chassions et pourchassions
De nos yeux gourmands ?
Ces temps d´euphorie sont finis
Détruits par le méchant pharaon
Ivre naguère d´égoïsme et de haine.

Sabre et sacre pour toi Kondo
Car tu fus un Guerrier brave
Qui défendit avec dignité
La fierté et l´honneur d´un peuple
Mais aussi un bien bon temps de gloire
Pour les vaillants guerriers Semassi.

Brême, Allemagne le 05 Janvier 2010

Ali Akondoh

KONDO SÈMO* : hommage posthume à Kondo Essofa Nasser, ancien gardien de buts du légendaire club Semassi de Sokodé des années 70-80, rappelé à Dieu au Centre Hospitalier Universitaire de Lomé le Samedi, 2 Janvier 2010 à l´âge de 50 ans, des suites d´une courte maladie. Il était père d´enfants. Paix à son âme.

Laisser une réponse