Kokou Tozoun : Ce vilain prédateur de la presse qui se croyait immortel !

0

Un prédateur de la presse togolaise s’en est allé. Lui, c’est Kokou Tozoun. Affable, discret et à l’écoute des Togolais selon le site de la propagande www.republicoftogo.com. Dangereux et brutal pour la liberté de la presse selon les Togolais. Bien qu’on le savait malade, la satrapie de Faure Gnassingbé n’a pas jugé de le lâcher. Il fait bien son travail en matant toute contestation selon la formule usitée. On ne change pas une équipe qui gagne selon la smala des conseillers qui arpente les allées du palais de la Marina. Sous son « managment » à la HAAC, on ne compte plus le nombre de journalistes emprisonnés et menacés par la justice. Ancien Ministre des Affaires étrangères sous le père puis de la Justice sous le fils, il a été aux manettes quand le monde entier devrait suivre le procès Gnassingbé Faure contre Gnassingbé Kpatcha. Dans un article daté du 16 février 2016 du journaliste Taffa Biassi de Lynx.info, ce dernier mettait le doigt sur la gestion calamiteuse du preux défunt : utilisation abusive des voitures étatiques, vol de carburant, corruption à tous les niveaux de la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC). Qu’on ne nous dise pas que Kokou oun était un model parce qu’il est mort. Ce sont les actes justes et corrects qui déterminent le passage d’un homme sur cette terre. Le héros du parti UNIR de Faure Gnassingbé n’était qu’un tyranneau caché et qui vivait de la rapine donc sur le dos du contribuable togolais. Comme beaucoup de ces Togolais qui ont mis leur savoir au service du mal, Kokou Tozoun en était un ! Condoléances de toute l’équipe Lynxtogo.info à la famille et aux proches.

Anicet Moutouari Lynx.info

{fcomment}
 

Laisser une réponse