Kofi Yamgnane : il avait 24 heures pour un recours

0

Quand son directeur de campagne Sam Djobo apprend la nouvelle par lettre écrite du ministère de l’Amenagement du Territoire et de la Décentralisation  où trône l’activiste,le juriste,le politique le super ministre où ministre d’Etat Pascal Bodjona selon du bout que l’on se trouve, Kofi Yamgnane n’était pas au siège.Toute l’équipe du franco-togolais n’avait que entre 17 heures  á la date reçue de la lettre et le lendemain á 17 heures comme fin de l’ultimatum pour déposer tous les arguments nécessaires faute d’un rejet pur et simple de sa candidature.C’est ici que débute le surréalisme : Pascal Bodjona  désormais tiens des clés de l’éthique au Togo !

Kofi  Yamgnane et son équipe ne perdent pas courage .Toute la nuit fut mise á profit pour étayer avec des arguments solides et preuves á l’appui ce que les nouveaux légalistes au Togo avaient avancé pour le clouer au sol.

Si les coups de kalachnikovs et les bruits de bottes ne payent plus au Togo, celui qui fut chassé de l’université pour incapacité de compréhension des textes juridiques au point de passer á la tricherie est suffisamment en 3 années de passage comme ministre devenu juriste pour  apprendre les leçons de droit á ses professeurs et au peuple togolais.

Fort, de l’exploit de Faure en 2005 qui est passé en 24 heures de ministre à un député en anéantissant son suppléant et se servant de la présidence de l’Assemblée comme marche-pieds pour finir sa course dans le fauteuil de président, 24 heures aussi ont suffit á Kofi yamgnane pour  répondre au Pr.Pascal Bodjona du tic au tac.Même dans les pays où il existe encore la peine de mort, aucune administration ne saurait traité un détenu ainsi et brutalement violée les droits humains .

Et c’est feu Agbobli Atsutsè qui résumait le mieux le visage des nouveaux maîtres de Lomé : « En effet, il faut être fakir pour jurer que notre pays va vers l’instauration d’un ordre acceptable par tous à moins que l’épée de Damoclès de la Cour Pénale Internationale (CPI) soit suffisamment visible pour imposer aux uns et aux autres les limites à ne pas dépasser dans la violations des droits des gens. »

Camus Ali Lynx.info
 

Laisser une réponse