Kofi Yamgnagne : La haine avec le pouvoir débute quand il refuse le poste de premier ministre.

0

Quand il dépose ses valises il y’a 16 mois au Togo, personne n’y croyait á une chance de rassembler les togolais autour d’un idéal.Avec sa femme Anne-Marie et leur ami Sam Djobo, ils peaufinent un plan :celui de faire une campagne de proximité, le « home to home ».Tout semblait ridicule au départ, au point que le journal la Dépêche très proche du pouvoir ironisait en parlant de « Deux bassars (le Pr Lantame,l’ingénieur Djeri qui constituaient au fait l’électorat de Kofi Yamgnane »

Le temps passe, Kofi qui a au total 11 élections toutes confondues á sont actif en France et qui n’en a perdu que deux, mise sur son expérience.Il sait que sa préfecture est la plus vaste après  celle de Sotouboua au Togo.
Quand,il met le cap sur le grand Bassar qui  á autant de villages que les villes de Kara et de Sokodé réunies,personne ne voyait le danger venir. Le RPT et Faure s’acharnaient encore sur le député Kpatcha.La Dépêche qui sert de baromètre et d’institut de sondage du parti RPT n’a non plus vu cette machine silencieuse qui prenait l’électorat dit acquis au RPT dans le septentrion au Togo.Les bouches commencent par se délier et le franco-togolais rassure ces laisser pour compte,ces togolais que la dictature vieille de 40 ans a enlevé le goût de vivre et l’espoir d’y croire.Quand les premiers signaux commencent á parvenir á Faure, celui-ci  coupe l’herbe sous ses centaines de conseillers et cherche a rencontré Kofi Yamgnane.

Faure rencontre Kofi

Le maître d’œuvre de cette rencontre est Pascal Bodjona qui se vante d’avoir le carnet d’adresses le plus épais de l’entourage de Faure. Il a déjà mis sous sa coupe le patron de l’UFC Gilchrist Olympio.Le Cas Kofi Yamgnane aux yeux du RPT ne serait qu’une formalité !
Aussi, Bodjona est depuis ami á Gilchrist Olympio et Gilchrist est le parrain de sa femme Zéina. Des combinaisons très dangereuses pour la jeune démocratie togolaise.
Quand Kofi Yamgnane part voir son illustre hôte, c’est un catalogue de promesses qui pleut.Nous ferons de toi un Premier Ministre avec tous les pouvoirs, tu es du nord nous sommes des frères, laisse tes visés de concurrent et ta retraite, nous la prenons en charge !
Après avoir suivi le rejeton assis sur 500 crânes togolais d’après le rapport des Nations-Unies, Kofi sourit et impose un Non catégorique.Bodjona qui suffoquait déjà de chaleur, dit ne rien comprendre á ce refus qu’aucun candidat de l’UFC ou du CAR n’aurait réfléchit par deux fois pour se jeter sur l’offre.

Il s’impose dans un intervalle de 12 mois, un record !

Avec trois voitures tout terrain, Kofi et ses amis font 26.000 km de routes et visitent tous les villages qu’il n’a plus vu il y’a 45 ans.Faure qui fut député, ministre, président de l’Assemblée pour quelques heures avant de devenir président pendant cinq ans ne connaît pas tous les villages voisins de son Pya natal.Tout un symbole !
Ce bassari qui a pour totem le crocodile est un bagarreur et á un franc-parler qui le diffère aux politiques togolais.La peur, il dit l’avoir comme tout homme ; mais cela ne l’empêche de mettre toutes les chances de son côté dans un Togo ou l’empoisonnement et l’enlèvement des leaders politiques est un jeu d’enfant.
Sa prouesse en un si peu de temps fini par triomphé, les laudateurs d’un genre nouveau de la Dépêche, journal très proche du clan et du parti RPT, finissent par lui reconnaître sa popularité sous la plume du confrère Kao Victor : « Présidentielle 2010 : Kofi Yamgnane fait trembler le RPT à Kara, Bassar et à Guérin-Kouka  ».

Qu’on l’aime oú pas, Kofi Yamgnane á 65 ans aurait montré á la jeunesse togolaise que c’est seulement par le travail que naît le mérite.A son âge il est plus solide physiquement qu’un Pascal Bodjona,un Gilbert Houngbo, un Komla Mally.
Quand le Lynx a demandé á un universitaire très proche de Kofi Yamgnane sur les tractations, les jeux de mots et les virgules que Pascal Bodjona placent déjà sous le couvert de la Cour Constitutionnelle pour l’éliminer á l’ivoirienne de la course, celui-ci a répondu : « La Révolution française a coupé la tête du roi pour montrer que tous les français étaient égaux devant la loi. Si il faut couper la tête de Faure pour que vive les togolais désormais égaux nous n’hésiterons pas »

A Lynx nous invitons Faure á faire profil bas et á laisser les togolais manifester le désir d’aller voter le candidat de leur choix á la veille d’une élection que tous les analystes disent de la dernière chance pour faire rentrer le Togo dans le concert des nations fréquentables.

Camus Ali  Lynx.info

Laisser une réponse