Klatchaa est coincé [Par Sénouvo Agbota ZINSOU]

0

 

Klatchaa, le cadavre de crocodile

Qu’il s’acharne contre le peuple  par mille gymnastiques

Kalachnikov et cash combinés

En cachette ou à crocs exposés

Crachant du feu ou caressant ses victimes

Cravache ou carotte

Kli…kli…kli… kla…kla..kla…Klatchaa est coincé

 

Ses écailles, même astiquées n’attirent que moqueries

Car cliquetis des armes ou  billets de banque

Cartons de discours ou gaz lacrymogène

Sont comme de l’eau coulant sur les plumes d’un canard

Alors quel masque inventer

Pour incarner la crainte ou convaincre le peuple ?

Kli…kli…kli… kla…kla..kla…Klatchaa est coincé

 Qu’il recoure au Syndicat des Cadavres

Convoqué en conclave

Pour fabriquer des communiqués connus d’avance

Fasse courir  Corps consulaire, diplomatique

Communauté internationale

Commerçants vendant démocratie de pacotille

Kli…kli…kli… kla…kla..kla…Klatchaa est coincé

 

Ses complices,  faux copains et vrais coquins

Concubines, clique en tout cas

Corrompus cravatés à cor et à cris

 Dans leur charivari  récurrent

 L’ont déclaré champion, toujours vainqueur

Chef des « aklassou [1]» costumé en colombe

Kli…kli…kli… kla…kla..kla…Klatchaa est coincé

 

Champion toutes catégories confondues

Dans la course aux complots, combines, coups d’État

Que les clochards couronnés acclament

Par des croassements de crapauds récompensés

Dans le bataclan des lacs

Croulants sous mille cinq cents briques

Face à un peuple qui réclame sa Constitution

Kli…kli…kli… kla…kla..kla…Klatchaa est coincé

 

Klatchaa plus de cinquante ans de cauchemar

Croit encore tenir son esclave dans les cordes du clan

Inaugurant cabane par-ci enclos par-là

Courant dans chaque chaumière de charlatan

Pour acheter le charme contre un Cheval Éclatant

Englué dans ses propres contorsions, convulsions et crottes

Kli…kli…kli… kla…kla..kla…Klatchaa est coincé

 

Il craquera, Klatchaa,  qu’il  cause ou reste muet comme une carpe

Il craquera avec ses clics et ses clacs

Ce sera le jour du grand fracas

Car le peuple comme un bloc

De tous côtés l’accule, décidé à faire obstacle

A encore quatorze ans de dictature

 

Kli…kli…kli… kla…kla..kla…Klatchaa est coincé

 Klatchaa craquera, quoi qu’il concocte

Il peut le baptiser scrutin, commissions, cadres

Réformes et autres actes de la sacro-sainte comédie

Notre clown champion

N’y échappera pas, sera écrasé

Quand la cloche sonnera

Kli…kli…kli… kla…kla..kla…Klatchaa est coincé

Sénouvo Agbota ZINSOU

[1] Akassou, charognard en ewe-mina

Laisser une réponse