K. Yamgnane: Aujourd’hui comme hier, Faure n’est pas le président légitime du Togo

0

Lynx.info: L’avenir du FRAC est compromis avec le couple Gilchrist et Faure?

Kofi Yamgnane (K.Y.) : Non, l’avenir du Frac n’est pas compromis: l’alliance contre nature entre MM. Gnassingbé et Olympio ne peut pas marcher longtemps: ça ressemble trop au mariage entre la carpe et le lapin: comment consommer un tel mariage alors que le lapin ne sait pas vivre sous l’eau ni le poisson dans l’air?
Donc c’est une mésalliance intégrale qui ouvre de très beaux jours à l’opposition au Togo, pour peu que les responsables consentent à mettre une petite part de leurs égos au placard: nous avons 5 ans au plus pour nous y préparer afin d’assurer des lendemains meilleurs pour le Togo et son peuple.

Lynx.info: Vous aviez une fois dit que le togolais peut pour de l’argent trahir son frère. C’est un peu ça avec le départ de Péré du FRAC?

K.Y. Je ne suis pas assuré du départ de M. Péré du Frac! Pourquoi partirait-il et pour aller où: prenez conscience que le Rpt a cherché à l’humilier une fois de plus en lui promettant de la place au gouvernement. M. Péré savait que le Rpt voulait le balader et donc il est allé à ce «dialogue» avec toute la prudence et la sagesse qu’on lui connaît. Maintenant que ce chapitre est clos, M. Péré a toujours sa place au chaud au sein du Frac; il en est un des fondateurs.
Ceci étant dit, le Rpt n’a pas renoncé à acheter le peuple togolais avec le propre argent de ce dernier, l’argent de l’État togolais. En quelque sorte, le Rpt fait cocu le peuple togolais et lui demande en plus de payer la chambre d’hôtel! Un parti amoral!

Lynx.info: M. Kofi, vous semblez avoir pris acte avec nouveau gouvernement UFC-RPT. C’est ça?

K.Y. Oui, bien sûr, comme le monde entier! Nous avions déjà pris acte de l’arrivée de M. Gnassingbé en 2005! Aujourd’hui comme hier, il n’est pas le président légitime du Togo, puisque les Togolais ne l’ont pas élu. Il n’est donc pas légitime pour nommer un gouvernement. Le Togo est «gouverné» par un président de fait et un gouvernement de fait: nous en prenons acte sans l’accepter! Ce n’est pour autre chose que les Togolais manifestent par centaines de milliers tous les samedis, sans être ni payés, ni gratuitement transportés comme le sont les «militants» du Rpt!

Lynx.info: Olympio semble ne pas être conscient d’avoir trahi le peuple, l’UFC et le FRAC. Comment vous l’expliquez?

K.Y. Non seulement il n’a pas pris conscience de cette triple trahison, mais en plus il demande au peuple de lui tresser une couronne de lauriers! Aveuglé par un égo absolument hypertrophié, il croit avoir atteint l’Everest de la réflexion politique, alors qu’il s’est fait gentiment mener en bateau par un Rpt qui n’a pas encore admis qu’il n’est plus «parti unique, parti-état». Je souhaite que M. Olympio en prenne conscience le plus vite possible et revienne au combat auquel il a sacrifié toute sa vie!

Lynx.info: Mais beaucoup de signes selon les analystes parlent pour un échec programmé…

K.Y. Alors ça c’est une évidence! Un tel attelage ne peut pas tenir la route ni avancer! Il nous aura encore fait perdre quelques années; pas nécessairement 5 ans, car l’attelage va sombrer bien avant, mais même un an encore de retard, c’est une année perdue de trop pour le pays.

Lynx.info: La nouveauté du contrat est que les ministres UFC ont les coudées libres pour nommer ou radier dans leurs ministères. De la poudre aux yeux ou une volonté du RPT pour le partage du pouvoir?

K.Y. Oui, de la pure poudre aux yeux, de la désinformation! Il n y a là aucune nouveauté et tous ceux qui se sont frottés au Rpt vous le diront mieux que moi! Ou bien les ministres savent pourquoi ils sont au gouvernement et dans ce cas, ils savent que ce n’est pas la désignation des collaborateurs qui est le gage de leur liberté d’action; ou bien ils ne le savent pas et dans ce cas, ils n’y vont pas! La liberté d’action d’un ministre de la République est sa liberté de décider  ce qu’il a envie de faire, de se donner les moyens de le faire et rendre compte au chef du gouvernement. Cela veut dire qu’il est seul à prendre et à assumer ses décisions. Or dans le cas qui nous préoccupe, j’attends de voir un ministre AGO prendre ses responsabilités sans en référer au préalable au Rpt… En clair et je le répète, l’Ufc participe à la légitimation du régime, elle ne partage rien du tout de l’autorité politique avec le Rpt, seul maître à bord

Lynx.info: Le RPT a maintenu les durs et les caciques sont venus en renfort. Quelle lecture faites-vous du nouveau gouvernement?

K.Y. : Il était normal que M. Gnassingbé récompense ceux qui l’ont porté au pouvoir! Il les remercie d’autant plus volontiers que lui-même va rapidement créer son propre parti pour se sortir des griffes du Rpt. Ces récompenses pourraient fort ressembler au dernier baiser de Judas.

Lynx.info: Vous parlez d’une nouvelle configuration dans le paysage politique au Togo. Pouvez-vous être un peu plus explicite?

K.Y. : Je dis simplement que le paysage politique du Togo va s’éclaircir. Entre un Rpt toujours dominateur et contre toute idée d’alternance; une Ufc qui est en train d’éclater en vol; d’autres partis de l’opposition réduits à la portion congrue…il ne faut pas être grand clerc pour entrevoir une recomposition du paysage politique. Désormais, il y a deux grands pôles: le pôle gouvernemental qui se dit majorité et le pôle de l’opposition à rassembler, à compacter, à professionnaliser pour en faire une vraie force politique alternative pour demain. Mon souhait est que Addi, Alliance, Car, Cdpa, Codep, Cpp, Obuts, Pdp, Psr, Sursaut, Ufc (j’en ai oublié, que je sois pardonné) se ressaisissent rapidement et se rejoignent dans une seule structure du type Frac pour mettre sur pied et mener une opposition frontale et sans concession sur tous les dossiers politiques concernant le peuple togolais. Je sais d’expérience que c’est difficile mais possible!

Lynx.info: Le Pr Aimé Gogué regrette qu’Olympio rentre au gouvernement dans ces conditions et après 20 ans de lutte. Beaucoup de Togolais disent que c’est plus la haine qu’un pragmatisme politique. Votre avis?

K.Y. : Je ne sais de la haine de qui pour qui on parle, mais j’ai moi-même déjà donné mon analyse sur cette affaire. Dois-je me répéter?  M. Olympio n’a pas été guidé par la haine, même si ce sentiment l’a longtemps habité: il en avait une bonne dose contre le président Eyadema. Aujourd’hui, il sait que cette page est tournée, en tous cas il le voudrait bien. Tout simplement, il s’y est mal pris: il a laissé son égo prendre la domination sur sa raison: il s’est donc planté! Et forcément le peuple togolais lui demandera des comptes un jour ou l’autre: l’Histoire n’oublie jamais rien ni personne!

Lynx.info: Pouvez-vous partager avec les togolais les résultats de votre tournée européenne?

K.Y. : Ma tournée n’est pas tout à fait finie. Je ne peux donc en rendre un compte exhaustif aujourd’hui, mais je le ferai le moment venu. Cependant, au vu de ce que j’ai vu et entendu, je puis vous assurer que  l’Europe est totalement et exclusivement penchée sur son nombril où elle lit et relit la question que celui-ci lui pose avec une incroyable insistance: «Comment et dans quel état sortirons-nous de la crise économique qui menace y compris l’existence de l’euro lui-même?» Tant que l’Europe n’aura pas trouvé la réponse à cette lancinante question, l’Afrique( et le tout petit Togo avec) sera plus que jamais une simple variable d’ajustement de sa politique!

Lynx.info: Merci Kofi Yamgnane

Merci à vous!

Interview réalisée par Camus Ali

Laisser une réponse