Jusqu’où la France et François Hollande soutiendront-ils leur ami Sassou N’guesso dans sa barbarie contre son peuple ? [Camus Ali ]

0

Que les Africains qui y croient encore à une parole d’une autorité française se ravisent. Les Français et au delà les Occidentaux ont bien compris qu’il ne faut pas beaucoup pour perdre les Africains dans les futilités. Tour à tour nous avions vu BarackObama au Ghana nous rappeler qu’il n’y avait point à aller chercher des hommes forts pour le continent et que, les institutions fortes réglaient le drame de l’Afrique. Elu, François Hollande alias « Flamby » pour les français n’a lui pas dit autre chose. Sur nos terres en Afrique, l’homme balancera l’éternel petit mensonge servi. Comme par hasard, C’est à Dakar où son prédécesseur Nicolas Sarkozy avait choisi lancé que  Africains ne sont pas rentrés dans l’histoire qu’il fait ses premières armes le 12 octobre 2012 : « […] C’est vers cette Afrique de demain que je suis tourné, c’est vers cette Afrique de demain que je viens ici au Sénégal. Le changement viendra d’abord et avant tout des peuples. Les africains ont pris leur destin en main et ce mouvement ne s’arrêtera pas » ? Question à une seule inconnue ? Où est François Hollande qui demandait aux Africains de prendre leur destin en mains dans le drame Congolais ? Pis, le gaulois ne s’arrêtera pas. Le 19 septembre 2013, à Bamako, au Mali, il enfonce le clou mais toujours dans le mensonge : « […] Et nous avons adressé aussi un exemple au monde. C’est quand le droit est bafoué, quand des femmes et des enfants sont massacrés, c’est à ce moment-là que la communauté internationale doit se lever et assurer la solidarité pour le droit et pour la reconnaissance des peuples » ? Somme toute, ces images  lors de la marche contre le réferendum d’une rare violence que votre journal préféré a bien voulu présenter et qui heurtent les âmes faibles contre la barbarie de l’ami de la France et de François Hollande en dit long entre le bavardage des puissances Occidentales et la réalité sur ce qu’ils veulent de l’Afrique. Pour l’heure, et à l’instant que nous mettons ces lignes pour lecture, c’est François Hollande dans sa gîte de l’Elysée qui recevait en grande pompe hier un ministre de l’ami Denis Sassou N’guesso….bien sûr au nom du pétrole, de Elf Aquitaine contre bien sûr le peuple congolais.

Camus Ali Lynx.info 

{fcomment}

 

 

Laisser une réponse