Jean Pierre Fabre : sa conférence de presse fait pschitt !

0

Il y avait examen et la figuration était tout aussi importante que l’échec !

Il ne fallait s’attendre à rien sur une conférence de presse qui s’annonçait dans la forme comme dans le fond être une farce, un rendez-vous du grand mensonge. La fin de cette filouterie politique a fini par donner raison à Lynx.info. Nous voulons rappeler à nos lecteurs que, le voyage estival de Jean- Pierre Fabre avait pour finalité de demander pardon aux personnes ressources vivants en Europe. D’ailleurs, il l’a fait et nous avons toutes des preuves. On se rappelle que, toute la diaspora dans son ensemble ne comprenait pas le changement brusque de celui qui criait à hue et à dia que : « sans reformes pas d’élections » ! Jean-Pierre finira par avaler son propre mensonge. La fin de cette trahison est connue. Flanqué de quelques suppôts dont le juriste Abi Tchessa, ils iront comme deux frères siamois donner l’onction d’une nième réélection à Faure Gnassingbé. Nous avions écrit et suivi les pas de Jean-Pierre lors de son séjour en Europe. Il n’en était rien…Il fallait trouver une formule pour camouflet cette trahison qui lui collait aux talonnettes. L’homme sait qu’il a menti aux Togolais. L’homme sait que, sa carrière politique est désormais mise entre parenthèse. Oui ! Jean-Pierre à défaut de nous aider à plutôt contribuer à nous rendre la lutte difficile sinon très difficile. Désormais, on ne parlera plus de réformes institutionnelles comme constitutionnelles au Togo. Comme Caligula, Jean-Pierre nous aura montré que les muscles qu’il disait avoir ne feront pas plier Faure Gnassingbé. Il fallait encore trompé. Il est venu et il trompé ls Togolais dans un mémorandum sa défaite. On croyait qu’il fera le déroulé de ce que les « Blancs » lui aurait dit dans son voyage européen. Patatras ! La seule note de consolation, nous vient de la bouche de Mme Adjamagbo-Johnson : « Ils n’ont pas raison parce que nous sommes allés à cette élection avec la ferme détermination de gagner et nous les avons gagnées ; et nous sommes en mesure de montrer que le pouvoir n’a pas pu avoir gagné, ce que nous n’aurions pas pu faire si on n’avait pas participé à cette élection ». Comme pour dire, ceux qui nous reprochent ont tort. Il y avait examen et la figuration était tout aussi importante que l’échec !

Quant à Jean-Pierre Fabre, il en fini pas de se faire encore tout ridicule en nous bassinant les stéréotypes connus « fraudes » et « irrégularités ». Comme si des mots seuls suffisaient à faire partir du pouvoir quelqu’un qui ne connait ni la honte et encore moins la fierté quand il s’agit du pouvoir !

Camus Ali Lynx.info

 

Laisser une réponse