Jean-Pierre Fabre : Introuvable, inaudible…

0

Alors que Gilbert Bawara, ministre de l’Administration et des Collectivités Locales et bras séculier du pouvoir de Faure nous a cassés les tympans par interviews et sorties interposées ces derniers jours pour nous situer sur ce que, son « patron » Faure veut, notre champion Jean-Pierre Fabre semble être introuvable, inaudible… Autant dire qu’il est dépassé par les événements ? Nous sommes tentés de le croire. Après gaffe sur gaffe, erreurs sur erreurs de nos représentants au sein de l’opposition, il fallait re-tour-ner coopérer en mettant ses doigts dans ce  jeu de poker, où « Unir » part comme gagnant même si pour le patron du PDP Bassabi Kagbara, l’opposition avait remarqué que le parti de Faure Gnassingbé n’était pas aussi prêt pour autant faire du bruit, du grand bruit. Mais ce que semble oublier notre cher opposant ici, est qu’au soir du 25 juillet, ce ne sera pas le produit qui comptera aux yeux  de Faure et apparatchiks mais l’emballage. D’ailleurs, nous l’avions déjà martelé à Lynx.info que le pouvoir sait jusqu’au millimètre près le nombre de députés qu’il s’est attribué et celui qu’ils veulent déposer comme prochain  président de l’Assemblée. For de cette victoire avant même le match, le « trotter » maison d’ Unir Gilbert Bawara exulte et tire à boulets rouges sur l’ex ministre  Victor Alipui du Grad , qui pour être franc, n’a pas totalement tort sur une idée de transition au Togo : « Je ne sais pas comment on peut être société civile et refuser que les togolais aient l’occasion et l’opportunité de s’exprimer quelque soit le sens dans lequel ils vont le faire. ». Comme si par le passé, Gilbert Bawara et la smala autour de Faure n’ont pas utilisé quand ceci les arrangeait des organisations de la société civile encore plus brouillonnes que le Grad de Victor Alipui qu’il tente de dénigrer et de critiquer aujourd’hui !

Et Jean Pierre Fabre disparaît des radars !

Ce qu’on peut lui reconnaître est la volonté et le courage d’affronter les zébrures rouges de Faure Gnassingbé dans les rues de Lomé. Mais ici, les affronter sans une intelligence devient une tare. Il suffisait d’amener le pouvoir à comprendre que, quand on n’est pas d’accord, on dit : Non ! Même devant un prélat corrompu et très dangereux pour la démocratisation du Togo comme Nicodème Barrigah, nos opposants n’ont pas pu lever le petit doigt afin de lui faire comprendre qu’elle n’ira pas se faire trancher la tête avec ses propres glaives. Ajouter au renfort de dernière heure que Faure Gnassingbé vient d’avoir d’Alassane Ouattara, le « guru » de la Franc Maçonnerie sur la côte-ouest africaine qui jouit d’une capacité de nuisance hors pair, l’opposition peut déjà commencer par plier ses nattes. Pour une fois encore, Jean-Pierre Fabre n’aura pas réussi à nous prouver qu’il était populaire…mais qu’il était un piètre homme politique. Autant lui donner la note zéro !

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse