J-4 des Tem à Nuremberg. Enfin ils fêteront ensemble !

0

Pour le dixième anniversaire de leur fête culturelle, les Tem de Tchaoudjo fêteront « mano in mano »  le 26 mai 2012 à Nuremberg en Allemagne.  L’année dernière, ils avaient fêté aussi ensemble après moult négociations de leurs frères ainés qui avaient compris que ce peuple ne pouvait aller loin dans une guerre sans tête ni queue qu’il se livrait. Mais les regards et la méfiance se lisaient sur les yeux à la place Léon à Nuremberg après que, certains « chefs » aient jeté l’éponge. Et pour cause. Les dix ans que les Tem louvoient fêter dans l’ambiance le samedi prochain  ont été aussi marqué par des guerres de tranchées et une cacophonie monstre entre frères d’une même région. Quatre années ont été galvaudées par une guerre féroce, délavée, et inutilement inutile. Chacun campant sur son camp et sur son orgueil pour des futilités, la ville de Sokodé s’est scindée en deux sur les bords du Rhin. Du coup, sur l’association ADT.eV.  qui était leur vaste creuset de rassemblement va se greffer le groupe Communauté. On assistera à des coups de jarrets, des traîtrises, des moqueries, au m’as-tu vu… Les rivalités entre frères d’une même ville se transforment en une retrouvaille de curiosité.   Durant ces quatre ans de furie indécent, quand Adossa-Gadaou arrive, sur l’autoroute A3 menant vers le sud, les Tem de l’Etat de Rhénanie Westphalie convergent vers la Bavière. Chacun y va vers le groupe où, il a une affinité. Des fois, la femme est pour un groupe et le mari pour l’autre. A mourir de rires !  Dans une même ville, on assiste à deux fêtes, deux lieux pour un seul jour et un seul peuple. C’en est trop !  La guerre est d’abord re-transportée à Sokodé pour revenir en Allemagne. Mais in-extremis, ils finissent par comprendre avec l’aide et conseils de leurs ainés qu’au moment où les peuples se renforcent pour être forts, sinon plus forts, persévérer dans la «  connerie » et la « bêtise » serait fatale….

Adossa Gadaou  édition 2012 : Il y aura tout le monde !

 (Photo ci dessus : Ces têtes ont contribué à faire revenir la paix entre Tem)

Pour les dix ans de vie culturelle, les Tems ont, il paraît mis les bouchées double. La fête aura toutes les couleurs des grands jours. Les réservations de bus dans toutes les villes  sont bouclées. Le virevoltant homme politique Me Mohammed Tchassona a commencé sa tournée comme il est de coutume tous les ans pour lui pour finir sa chute à Nuremberg. Les intellectuels Tem dans la diaspora seront aussi de la fête. Les personnes ressources se signalent aussi. Mais la grande inconnue reste toujours… et le Lynx ne voudrait regarder « carré » pour écrire du n’importe quoi. Viendra le génocidaire Foly Basi Katari à la grande messe ? Des signaux disent oui. On se rappelle que les Tem avaient crée la surprise en 2011 en  faisant de leur bourreau leur « Majesté » allant jusqu’à lui donner un sabre en pleine civilisation allemande. Comme pour dire : « Majesté ! Merci d’avoir égorgé et fait égorger nos parents en 2005  ». L’homme des « Gnassingbé » ne se fera pas avare non plus. Une pluie de petites coupures de billets en euros pleuvront en récompense pour cette reconnaissance sous les regards hébétés des allemands et curieux. Dans la foule, les femmes n’attendaient pas autre chose que d’être gratifiées sur leurs fronts par ces coupures de sa Majesté. C’est en pleine nuit de beuverie, de désordre et de plaisirs mondains que Troie fut détruite par les flammes grecques. On espère que cette beuverie n’est pas encore dans la cour des Tem… 

Vivement que les organisateurs que nous savons lucides sauront trier le mauvais grain de l’ivraie afin que cette fête ne soit pas le « Rendez- Vous » des « hommes propres » et des « hommes souillés » qui puent le sang….le sang des Togolais.

Cliquez pour lire le programme http://www.adthumanity.org/comnqfr12.html

Bonne Fête Adossa-Gadaou 2012 à Toutes et à Tous !

Djima Matapari Lynx.info
 

Laisser une réponse