Ils voulaient le cash mais ils sont tombés sur Mango !

0

Diantre, pourquoi au Togo, des individus continuent à marcher sur la tête 

Les populations de la localité de Mango peuvent compter sur nous en tout cas. Ceux dont le cacao était mûr et qui avaient sorti leur calculatrice pour s’en mettre plein les poches doivent se raviser à présent. Leur plan a buté sur la ténacité et le courage d’un peuple qui refuse qu’on se serve de lui pour griller certaines arachides. Le message est clair : Mango qui a déjà souffert de la présence de la faune sur ses terres n’en veut plus.

Au fait, dans tout projet concernant les hommes, il faut normalement communiquer suffisamment en vue de lever les obstacles et de dissiper tout éventuel malentendu. A Mango, personne des tenants du projet de réhabilitation des aires protégées n’a pensé à cette démarche pédagogique. Ils étaient aveuglés par les gains immédiats qu’ils y sont allés comme en face des animaux. Conséquence, huit morts gratuites et des blessés inutiles qui auraient pu être évités. Diantre, pourquoi au Togo, des individus continuent à marcher sur la tête et à croire qu’on est encore au 20ème siècle ? Au début du projet de réhabilitation, qui a approché qui à Mango et pour expliquer quoi ? Ils étaient pressés de démarrer leur projet qu’ils n’ont pas vu venir le danger. Ceux qui ont mis le feu aux poudres n’ont qu’à gérer les conséquences de leurs actes. Ils sont là tapis dans le sérail et au ministère de l’environnement. Même s’ils ne paient pas pour leurs actes saugrenus aujourd’hui, ils vont le faire demain.

Taffa Biassi Lynx.info

{fcomment}
 

Laisser une réponse