Ils arrivent…Les Tem de Bafilo arrivent dans leur temple de Kinzweiler

0

Ce n’est pas une première ! Et pourtant, tout à un décor d’un événement qu’on a jamais vu, assister…Pour ce faire, rien ne semble être laissé par les organisateurs. De petits détails d’une organisation parfaite à la hauteur du peuple qui veut le fêter sont peaufinés au millimètre. Avec bien sûr une main mystique d’un maire qui tient à ce que les Tem de Bafilo et partant les Africains, Européens et Asiatiques qui viendront visiter sa ville repartent satisfait. Oui ! Le maire Rudi Bertrand est de nouveau le parrain de « sa fête », cette fête de Kamaka qu’il tient à faire ouvrir sa ville sur le reste de l’Europe. En 2011, c’est dans ses habits dignes d’un chef coutumier en pays Tem qu’il lançait à l’assistance comment les retrouvailles Tem dans sa ville lui tenait à cœur. « Intégrez-vous, restez unis comme vous l’êtes et pensez à l’avenir de vos enfants, vos enfants ont désormais la formidable chance de partager la culture togolaise et allemande » répétait-il dans un discours entrecoupé d’applaudissements. Et oui ! Les Tem de Bafilo arrivent dans leur temple de Kinzweiller. Bourg frontalier d’avec la Hollande et la Belgique, on assistera comme toujours, à un ballet de bruits incessants de voitures, de cylindrés en direction du temple. L’occasion serait de voir ces jeunes filles de la première génération toutes aussi belles. Pour certains, on retrouvera un parent, un proche ami qu’on a plus vu. Pour les plus curieux, l’occasion est encore offerte de connaître et de toucher du doigt la culture Tem. Cette culture si dense. Le génie de ce peuple n’est plus à raconter. Il y’a seulement trois mois et principalement en décembre 2013, c’est le festival Tibi des Tem de Bafilo qui avait été à la Une de l’actualité culturelle togolaise. Les revoilà encore dans leur Savoir-faire avec Kamaka 2014… À un mois de l’apothéose, l’adrénaline  commence par monter avec des répétitions de danse tout azimut. Ici les réunions entre organisateurs et organisatrices se terminent par des chants entrecoupés de danse du terroir Tem.

 

On nous parle déjà d’un raz de marée humaine  en direction de la ville de Kinzweiller-Eschweiler. Lynx.info vous informera chaque semaine et ce, jusqu’au 19 Avril 2014 l’ambiance qui prévaut dans les lieux secrets des organisateurs. Promis !

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse