Hugues Eric Johnson : RPT je ne te connais pas !

0

 » Et s’il est vrai que les journaux sont la voix d’une nation,nous étions décidés , à notre place et pour notre faible part, à élever ce pays en élevant son langage « Albert Camus

Finalement qui se reconnaît du RPT au Togo ? Sur l’emisssion des confrères d’Africa 24, ce fut une grande première au Togo.Un journaliste du RPT ne reconnaît plus son appartenance au RPT. Pour la première fois sur le ring ,journaliste contre journaliste.Bras de fer Zeus Aziadouvo de liberté Hebdo et Hugues Eric Johnson de l’Union. Et qui veut parler de déontologie de ce noble métier en période des  passions et course à la cagnotte pour renflouer les caisses déjà vides des organes de presse au Togo ?

Hugues Eric Jonhson, certes n’a pas crée le RPT. C’est au fait ce journaliste que Charles Debbasch a trouvé comme le meilleur génie pour l’aider à habiller les oripeaux propres du régime comme la corruption, la gabégie, et le m’as-tu vu.On l’a vu avec gros caméra à Bruxelles, on l’a vu clamer sa non violence pour les élections à venir comme si il ne savait pas d’où la violence était cultivée et nourrie.On l’a vu tel Leviathan crée comme beaucoup de chasseurs de prime « Gnassique » ce qu’il à lui même dénommé : l’Association des journalistes pour la non-violence électorale en Afrique (JNVEA). Ce  visage de pierre est le plus proche des journalistes du sérail et chose curieuse,il ne cache pas la suprématie financière de son « UNION », organe du pouvoir.Tout journaliste qui enleverait de la bouche d’ Eric Johnson que Faure n’a pas d’assise nationale est une personne qu’il tiendrait à titre personnelle à donner des leçons de déontologie du journalisme.

Où a t-il trouvé l’argent pour se payer le luxe de déverser sur tous le pays des reporteurs ? La question certes facile reste une énigme ! Le journaliste lui même ressemble Faure à tous ces badauds, et arrivistes qui se partagent l’argent de Faure et qui iront dans l’isoloir le maudire au matin du 4 mars. Sous les régimes les plus crapuleux du XX siècles le rôle du journaliste de tous les temps est de se mettre au service des faibles.Jean-Paul Sartre, Albert Camus, François Mauriac, Norbert Zongo.Sans « J’accuse » d’Emile Zola le peuple français n’aurait pas connu la haine et la méfiance que les français avaient contre des juifs dans la haute sphère de l’Etat .Sans les journalistes il n’y aurait pas été porté à la connaissance du peuple américain et du monde l’affaire du Watergate.

Eric Johnson qu’on le veuille où pas est un petit opportuniste et le journalisme est bien loin de ces esprits là. Si au moins Zeus Aziadouvo lui il a pris sur lui de reconnaître sa ligne éditorialiste très proche des progressistes, Eric Johson lui semble avoir honte de l’entreprise pour laquelle il travaille. Ici on se rappelle volontiers de l’histoire de Jésus et de Pierre.A quelques jours des élections Johnson  Eric semble avoir déjà renier Faure. Si Eric Johnson pouvait savoir qu’il existe toujours une heure de la journée et de la nuit où le plus courageux des hommes se sent lâche…

Camus Ali  Lynx.info

Laisser une réponse