Gilchrist Olympio: C’est fini !

0

 

Ce que feu Eyadema n’a pu faire du haut de ses galons de généralissime président, du haut de ses galons militaires, de son clan, de sa milice, de ses stratèges aussi hexagonaux français que locaux togolais, le duo Faure et Pascal Bodjona l’ont fait. Et comment ? C’est comme dans un jeu d’échec. Les plus excellents font tomber les nuls entre deux pas au cours du jeu. C’est comme une histoire de petits contes de fées. Pourtant c’est fait !  Le fils du premier président togolais n’a pas eu besoin de se faire acheter sa sépulture. Il  est allé l’acheter et a appelé les « petits » pour faire le boulot. Enterrez-moi, j’en ai marre de lutter ! Je veux être désormais du RPT, s’écria-t-il avant et après son accident des escaliers à New York ! Après avoir lutté vainement pour devenir président, il devrait se contenter de sa nouvelle place sur l’échiquier national du Togo.  Sa taille politique ne dépasserait celle du NID de Dossey Ayron, ou celle du PDP de Kagbara.  Après 50 ans de lutte, il faut s’appeler Gilchrist, pour se faire aussi petit, sinon tout petit voire minable. Pour faire même des yeux doux  aux français, l’économiste de Oxford avait du même balancé son appartement londonien pour venir de l’autre côté de la manche et se « caler » à deux mètres des murs où vit l’ancien président français Valerie Giscard d’Estaing  dans le quartier bourgeois de Paris XVIè. En vain! Il se raconte même que le monsieur Afrique de Sarkozy, Claude Guéant aurait promis de l’effacer de la scène politique togolaise. Politicien taré selon les mots du politologue Comi Toulabor, le prendre dans la nasse a été un jeu d’enfants. Dans les recoupements du Lynx, le Commandant François Boko s’y est aussi prêté à l’exercice sans savoir les mille et un pièges qui entouraient la réunion de Paris où Gilchrist alité depuis sa villa donnait des ordres aux « bien portants ».

L’argent : Le Problème de Gilchrist

On raconte volontiers comment il aurait roulé Henri Konan Bédié quand celui-ci n’était encore qu’un jeune Ambassadeur de son pays, la Côte d’Ivoire, aux Etats-Unis; On raconte aussi comment Félix Houpheit Boigny a fini par le lâcher au profit de feu Eyadema. Quand Obassandjo le tourne comme un petit enfant en l’invitant chez lui pour discuter du Togo, les corps dénudés de ses compatriotes jonchent encore les rues de Lomé. Gilchrist a une seule idée dans sa petite tête. « De mon voyage, je dois avoir l’argent ou le pouvoir ». Faure et affidés comprennent que sur toute la ligne, c’est l’argent qui prend le pas sur le pouvoir. On le gave de ces billets qui laissent tout le monde hilare. On se rappelle, Faure et amis dans l’avion retour. Chantant, dansant et criant à tue-tête: « Nous avions eu sa peau ». Cette idiotie politique coûtera de centaines de vies humaines au Togo. Gilchrist réitéra sa volonté de voir un autre mourant nommé Bob Akitani au perchoir. Résultat de cette vraie pagaille: quand Faure fait gicler le sang de 1000 togolais, Bob Akitani est à la recherche d’un docteur dans le tout le Lomé qui devrait soigner son mal. Gilchrist lui-même se donne volontiers à l’exercice des questions-réponses des confrères par micros interposés du côté du Ghana. Depuis, il a fait tourner les politiques à sa guise. Tantôt, c’est chez les cousins de Faure, entendez les blancs en soutanes du Vatican, tantôt c’est chez l’ami Blaise Compaoré. Résultat des courses de cette deuxième pagaille, le Togo est toujours à la case départ en ce qui concerne sa réconciliation nationale !

Faure a l’argent, Olympio aime l’argent aussi!

Pour le rendre aussi ridicule que jamais, comme il l’est actuellement, Faure a dû mouler le blé. Pascal Bodjona en a beaucoup mis plein dans les poches du vieux. Et que vaut l’honneur face à l’argent quand on s’appelle Gilchrsit Olympio ?  L’anecdote raconte que quand on a assassiné leur père, son frère Bonito seul dans les rues de Lomé criait à la vengeance. Gilchrist, lui était le seul à se replier dans des endroits où lui seul connait le secret encore. Il voulait être président et richissime. A la fin, l’éléphant est arrivé avec les deux pieds cassés. Que murmure t-il quand il est dans son lit sur sa trahison? Tour à tour, Péré Dahuku dira que « Olympio seul pourra se sortir du traquenard dans lequel il s’est mis avec le RPT ». Farida Nabourema, le symbole même vivant de l’anti-Franceafrique, dont le père Bamba Nabourema fut l’un des plus proches de Gilchrist, dira: « Gilchrist appartient au passé ». Effectivement, l’homme appartient désormais au passé. Il ne rentrera pas dans l’histoire comme un grand Homme. Une humiliation en plus!

Anicet Moutouari Lynx.info

Laisser une réponse