Gâchis de 50 ans d’indépendance à l’horizon

0

D’abord ce sont 37 ans d’indépendance que le RPT a gâché aux togolais en le remplaçant par la moribonde 13 janvier( date de la prise du pouvoir du général Eyadema Gnassingbé). Pendant des années d’une lutte sans merci pour la liberté, le mot indépendance n’aura été enseigné aux togolais que du bout des lèvres, rien que pour plaire aux caprices d’un dictateur. Aucune éducation civique sur les valeurs de la République, aucun patriotisme quand la patrie est en danger n’ont été enseigné aux togolais. Comble de l’ironie,c’est aussi ceux-là qui ont travesti ces valeurs cardinales que fondent une nation qui interpellent à la bonne conscience des togolais pour qu’ils fassent preuve de civisme  pour le jour des 50ans d’indépendance du Togo.

D’abord, le RPT et ensuite l’église…

Il faut se méfier des hommes de Dieu dans un Togo où on ne connaît plus qui est corrupteur et qui est corrompu. Après s’être tellement compromise, l’église dans son ensemble appelle les togolais à une trêve politique pour la bonne tenue des fêtes de l’indépendance. Dans les pays d’Amérique Latine et en Pologne où l’église s’est beaucoup investie pour la Démocratie, au Togo elle est encore au bas de l’échelle si elle n’est même plus inexistante. Corrompue, l’église au Togo l’est. Et au Togo, qui ne sait pas que toute la fortune des Gnassingbé amassée sur le dos des pauvres togolais dort dans des coffres au Vatican ? Si même l’Archevêque de Lomé a aussi demandé à la retenue dans les moments éprouvants que traversent le Togo, beaucoup ne sont toujours pas arrivé à comprendre ce qui s’est passé à la CESAL quand la FOSEP  est arrivée en embarquant manu-militari les procès verbaux du candidat du FRAC .

A Mayence, en Allemagne on a discuté de 50 ans d’indépendance sans les Togolais…

Dans la ville de Mayence en Allemagne, s’est une scène surréaliste qui s’est produite. Quand un confrère togolais de la Deutche Welle arrive avec ses outils de travail pour couvrir l’évènement des 50 ans de l’indépendance  du Togo, ce sont des allemands qu’il rencontre entrain d’égrener le passé colonial. Où sont donc les togolais ? Pourquoi les togolais ne sont-ils pas arrivés pour débattre de ce qu’ils ont fait de leur indépendance ? Une analyse objective et impartiale montre que les togolais ne se sentent pas être concernés des 50 ans de gâchis de leur pays. Quand on n’a tendu le micro à un togolais de la diaspora celui-ci a juste demandé de savoir : «  Si les 50 ans n’ont pas transformés la République en monarchie ».

Ceci dit il est clair que toutes les gesticulations de Faure pour une fête digne de 50ans d’indépendance reste vouer à l’échec. Quand on sait que Faure est plus occupé à défendre son pouvoir volé le 4 mars 2010 qu’une fête de 50 ans d’indépendance du Togo qu’ils ont contribué de père en fils à gâcher !

Taffa Biassi Lynx.info

Laisser une réponse