Félix Sagbo le flic a t-il aidé Auguste Sagbo l’homme d’affaires ?

0

 

L’ex ministre de l’intérieur et premier flic Félix Sagbo sous le règne du généralissime défunt est t-il venu à la rescousse de son frère homme d’affaires Aguste Sagbo ? Le Lynx est allé chercher. Félix Kodjo Sagbo n’est pas n’importe qui. Juste avant sa mort, Eyadema qui sait lire dans sa boule de cristal et connaître les fidèles parmi les fidèles de son régime ajoute Félix à la liste tenue secrete par le clan. De l’ambassade du Nigeria, celui que les blancs de l’Union Européenne disent encore qu’il est un des leurs est accueilli comme nouvel ambassadeur du Togo avec le Royaume de Belgique.  Félix doit faire du travail qu’aucun ambassadeur togolais n’ a encore réussi.

Primo, il doit battre campagne pour la dictature afin que la coopération reprenne. À Bruxelles, le nouvel ambassadeur active et réactive ses connections européennes avec la grande filière nigériane pour le besoin de la cause. Des hommes politiques et surtout des anciens légionnaires qui ont saigné l’Afrique Centrale de sang et de tous les trafics abominables jusqu’au  blanchissement d’argent sont ses relais et prennent d’assaut l’ambassade en total déconfiture. Le drapeau qui a pris autres couleurs que le rouge, blanc, jaune du Togo flotte sur l’avenue de Tervuren en plein cœur de Bruxelles. Une honte ! Il faut faire quelque chose pour le Togo. Romano Prodi qui avait montré son penchant pour la démocratie au point de discuter avec l’opposition tout juste après avoir reçu Eyadema doit laisser ses bureaux avec l’achèvement de son mandat. On se frotte les mains du côté de Lomé quand on apprend que c’est « l’homme des scandales » et ex-premier ministre belge qui doit s’asseoir sur la fauteuil des projets FED. Louis Michel sait et connaît mieux le langage africain. Dans le livre, Les Fantômes du roi, l’auteur insiste sur la magie des belges à corrompre tout sur leur passage.

Aussitôt sur le fauteuil  de commissaire de l’UE, Louis Michel saute dans le premier avion en direction du Togo. Eyadema met plein dans les poches et la visite se solde sur une convention, je dirai un engagement en 22 points.

Edem Kodjo qui avait entre temps annoncé qu’il s’éloignait de la politique est en vacances à Paris quand son téléphone sonne. Au bout du fil Eyadema. Il faut revenir et chapeauté les engagements que nous prendrons avec l’Union Européenne cher Kodjo. Eyadema plus concret : l’oiseau ne se fâche pas contre l’arbre. Le plumitif Lucien Messan sortit de la prison entre temps passe du côté de Beyrouth au Liban pour chercher le prix de meilleur journaliste selon la Francophaunie,est aussi mis à contribution. Une seconde honte ! Le confrère Togoforum décèle la tactique et écrit un article à  la Francophaunie qui est resté encore comme un pamphlet contre l’institution qui enseigne que l’africain doit d’abord parler le français pour être un vrai africain. Lucien Messan est par monts et vaux  avec son journal  « Le Combat » pour « civiliser » les comportements encore archaïques du dictateur. Edem Kodjo souffle de nouveau, les vieilles recettes ont fait leur preuve. Ayeva Zarifou prête main forte. Un bataclan de togolais véreux prend d’assaut les couloirs de l’Union Européenne et on  signe des accords  pour amuser la galerie et endormir une opposition sans repère. Le lecteur est  appelé à mesurer le degré du complot contre le Togo !

Revenons à Félix et à son « savoir faire ». Le Luxembourg est un pays ami de Félix. Une ONG est affilié à Sagbo ou c’est Sagbo qui a crée une ONG avec des branchements au Luxembourg. On ne blanchit pas sans le couvert de prête noms selon le B à A au niveau  des barbouzes. Les banquiers sont priés de mettre un peu le nez pour savoir comment de Bruxelles, l’amitié est si forte avec le pays qui rassemble à lui tout seul ces commissions et rétro-commissions  au monde. La seconde curiosité est plus criarde. Bien que le Togo ait une ambassade et un ambassadeur qui le représente en Italie, à quelques cent mètres de l’Eglise St-Pierre le représentant du Togo ne doit pas mettre son nez dans les affaires entre les Gnassingbé et le Clergé. A l’ambassadeur du Togo en Italie,on a supplanté Félix Sagbo pour être ambassadeur au Saint Siège. Un peu Claude Guéant qui cache Bernard Kouchner ou Gilbert Bawara qui cachait le Pr Leopold Gnininvi et Ayeva Zarifou ou encore Kodjo Essaw qui a effacé Elliot Ohin dans le gouvernement Houngbo II. Les partenariats très dangereux entre les prêtres et Félix font de lui le fils aimé des hommes de Dieu. Le paradis est aux portes. Le Pape Benoît XVI en personne a conféré à l’ambassadeur du Togo auprès du Saint Siège, Félix Kodjo Sagbo, les insignes de Grand Croix de l’Ordre de Saint Grégoire le Grand. C’est la plus haute distinction honorifique civile du Vatican jamais accordé à un « black » mieux un « black-métis ». Faure durant son premier mandat fait cinq fois les aller-retours en Italie. Un record ! Selon tous les recoupements du Lynx, l’argent du prince dans les coffres-forts du Vatican est d’une valeur inestimable. Et c’est avec cette ramification que les prêtres de St-Egidio plus dangereux que la mafia et la Camorra réunis ont mis Gilchrist Olympio dans les escarcelles de Faure. La suite,Gilchrist a finalement trouvé mieux de s’allier au fils de celui qui a rectifié son père que du peuple. Quand on confond dignité et amour de l’argent…..

Félix Sagbo a t-il aidé Auguste Sagbo ?

Dans le jargon du RPT, tout homme d’affaires qui veut  prospérer doit avoir une femme kabyè. Cela, du sud au nord et de l’est à l’ouest est connu. Même Agbéyomé a dû se plier à cette règle pour être appelé « vrai fils » en ajoutant aussi à sa liste une certaine Gnékélé Gnassingbé. Auguste Sagbo déjà marié se taille une fille kabyé qui doit l’ouvrir les portes vers la facilité dans les affaires . Elle est kabyè et sa marche. L’argent coule à flot. Les deux passions d’Auguste que sont le jazz et le football lui donnent la plus grande joie quand la grève illimitée de 1993 vient à elle seule ensevelir Auguste. La galère frappe à la porte. L’homme d’affaire est déprimé mais  a encore une carte à jouer : Félix Sagbo.

Le champagne sous le label Faure sauve les Sagbo !

Ce qui diffère les frères Homawoo aux frères Sagbo est que les premiers sont brouillons et les deuxième calculateurs. Les Sagbo savent que le régime de Gnassingbé père et fils  est un consortium ou le faux a toute une place et que le pouvoir se nourrit du culte de la personne. Félix qui sait bien le faire est par ailleurs craint par les généraux et les ministres d’Eyadema. Beaucoup de ministres et officiers que le Lynx a rencontrer disent que «  Félix Sagbo te vend et se la coule douce après ». La patte des félins !

Pour les élections du 4 mars, Félix embarque quelques jeunes togolais de Bruxelles pour avoir plus de kilos pour les T-shirts à l’effigie de Faure. Du côté de la France, il charge de faire la pub du protégé Faure sur les bouteilles de champagne. L’idée fait le tour au RPT. Les premières bouteilles de champagne estampillées Faure arrivent par cargos entier. Les Sagbo sont de nouveaux acceptés. Félix tance à Auguste de suivre le rythme. Le résultat est salutaire.

À côté des milliers d’hommes d’affaires fictifs et réels sur la liste que l’Etat togolais dit être créancier, Auguste doit passer le premier à la caisse. La nouvelle qui retient l’attention chez les Sagbo dit : « Après une timide reprise en 2004, Sanecom est enfin de retour grâce aux 376 millions de Fcfa reçus du Trésor Public au titre de différentes factures dues depuis de nombreuses années ». Quand on travail au RPT, il faut savoir jouer et les Sagbo savent depuis comment jouer et où se trouvent leurs   intérêts.

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse