Faure:Il reconnait son échec et fait des promesses d’ivrogne

0

Entre Faure et son peuple quelqu’un doit être aux antipodes du surréalisme.Voilà un président qui colmate et recolmate tous les débris de son gâchis pour comme par miracle faire relever après 40 ans de règne de père en fils au Togo,  si on lui laissait tenter sa n’ième chance avec les élections du 4 mars 2010 . Faire la politique au Togo est aisé quand on vient du RPT et qu’on s’appelle Gnassingbé.Au moment où tous les regards sont tournés vers lui, que fait Faure?  Rebelote, il promet de nouveau tel un ivrogne.

Devant les quelques centaines de sympathisants qui reviendront se moquer de lui avec l’arrivée du FRAC à Atakpamé, Faure Gnassingbé essaie de dire et se dédire, dans l’une des villes épicentres de la violence électorale de 2005.

Et prenant la parole, Faure Gnassingbé invoque Dieu et souhaite que l’élection du 4 mars se déroule sans violence. Puis il rappelle que tout commence dès maintenant. « Quand je viens vers vous, je lis la tristesse sur certains visages », affirme-t-il. « Je vois aussi des femmes me dire leur souffrance au moment d’accoucher, je vois également la détresse des enseignants volontaires. Je me demande : est-ce que les Togolaises et les Togolais veulent relever le défi du progrès et du développement ? Je pense que le destin de notre pays se trouve dans nos mains. Ne vous y trompez pas, tout commence maintenant et de façon déterminante, le 4 mars ».

« La démocratie pour le développement doit se faire à la base », a dit Faure Gnassingbé. Et, pour la première fois, il promet que des élections locales auront lieu avant la fin de l’année.Lesquelles élections locales Bodjona Pascal Akoussoulelou avait dit au lendemain des élections législatives de 2007 qu’elles auront lieu dans 6 mois.Quand on dirige un peuple aussi amorphe, c’est le plat d’imbécilités qu’on lui sert.

Anicet Moutouari Lynx.info

Laisser une réponse