Faure : Un peu plus politique que Kofi Yamgnane ?

0

 

Au gré de la direction du vent. Faure vient de jouer et gagner son premier coup politique. Après avoir suivi ceux qui prédisaient le déluge en Côte d’Ivoire, le prince a pensé par deux fois. Sa conscience lui a parlé. On ne peut dilater les urnes dans son pays à son compte et aller demander à quelqu’un de partir pour une histoire de bulletins manquants ou de trop. Nommé président de l’UEMOA, dans des circonstances floues pour lui faire porter le fardeau des malheurs de la Côte d’Ivoire et de toute la zone UEMOA , Faure a finalement compris là où l’amenaient la France, Blaise Compaoré, Jonathan Goodluck et de vieux présidents devenus schizophrènes. Abdoulaye Wade qui est menacé dans son pays de connaître la révolution proche des « Jasmin » en Tunisie, serait devenu pratiquement fou. En témoigne la crise des nerfs lors du conseil des ministres où le « vieux » Wade tapant sur la table a failli s’écrouler. Faure vient de crever l’abcès en se liguant sur  la non violence et vient de  marquer  depuis qu’il est au pouvoir un petit point dans les esprits. Même  Blaise Compaoré a aussi compris qu’il luttait désormais contre tous les Ivoiriens a laissé un désaveux cinglant à Alassane Ouatarra lors de son passage à Paris . « Il faut respecter les lois constitutionnelles de la Côte D’Ivoire ». La politique étant une girouette tournante, Faure aura compris là où Kofi Yamgnane semble ne rien comprendre. Et il n’a pas tord le natif de Bangeli. 40 ans en France auront fait de lui un noir avec un masque blanc. Les réflexes de l’Africain perdu en France et qui se cherche sur le vieux continent lui collent tellement à la peau. Là où chaque Africain vantait « l’arbre à palabre » pour résoudre la crise ivoirienne lui est désormais étranger. Kofi Yamgnane qui n’a jamais exercé en Afrique ni aidé le Togo par un lobby socialiste a plutôt préféré jeter l’huile sur le feu en côte d’ivoire : « En Côte d’Ivoire aujourd’hui, pour répondre à la dernière partie de votre question, il y a un seul Président, c’est Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara ». Comme s’il était menotté et un pistolet braqué aux tampes de prendre une position contraire à celle la Cour Constitutionnelle ivoirienne!

C’est le FRAC et Fabre qui devraient prendre leur responsabilité en s’éloignant de ce missi dominici de la France au Togo. Incapable de penser comme tout bon politique africain, il est à craindre que Kofi Yamgnane nuise à la démocratie en Afrique et particulièrement au Togo. Il suffit de regarder le conglomérat des français qui jouaient aux communicateurs à ses côtés pour prédire que Kofi Yamgnane président, c’est la France qui prendra d’assaut la République. Et dans la crise ivoiro-ivoirienne, ce n’est plus un doute de reconnaitre que Faure a une avance politique sur Kofi Yamgnane.

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse