Faure : L’ambassade du Vatican est ma propriété privée

0

  

Toute une ambassade ouverte pour protéger un homme et ses biens.  Avec les temps qui courent dans une Europe affamée, il est plus conseillé de déposer les Avoirs volés du Togo dans les coffres-forts des banques vaticanes, histoire de ne plus s’encombrer du chantage permanent de « gel des Avoirs » des pays européens quand  on fait virer son pays dans une dictature ubuesque. Les prêtres ne parlent pas beaucoup et savent mieux que quiconque que sans l’argent, le Vatican aussi tombe comme un château de cartes.

Peu avant sa mort, Eyadema avait compris qu’il pouvait cacher durablement son argent sous les soutanes des prêtres que dans les banques les plus protégeés de ce monde. Faure aussi comprendra que son papa n’avait pas eu tort de faire plus confiance aux prêtres. Dans cette ligne, un évènement est bien passé, mais a été inaperçu par les Togolais. Mais le Lynx a bien vu sinon tout vu. Et comme toujours est allé voir ce qui se passe encore avec Faure et la nomination des ambassadeurs. Bien que le ministère des Affaires Etrangères soit dans les escarcelles de l’Union des Forces du Changement (UFC), Faure a tenu que toutes les ambassades sensibles (France, Allemagne, USA, Belgique) et avec, une autre que lui revienne de droit comme ambassade privée: celle du Vatican. On n’est pas loin du roi belge, Léopold II qui fait du Congo 80 fois plus grand que son pays sa propriété personnelle. Autant dire que Gilchrist Olympio a choisi Eliott Ohin pour servir de faire valoir ? Tout ce qu’on sait, est que le vieux septuagénaire ne dirige rien dans sa cohabitation avec le RPT et ne maitrise rien avec les cinq postes ministériels glanés exceptionnellement pour lui. On aurait voulu savoir comment l’ambassadeur Calixte Batossie Majoulba peut être l’ambassadeur du Togo en France, en Angleterre en Italie et être refusé de pointer son nez comme ambassadeur au Vatican quand le Saint Siège est une agglomération dans Rome ?

Félix Sagbo : L’homme de l’ombre

Le jour où Félix Sagbo sera détrôné de son siège d’ambassadeur, le Togo avancera de quelques mètres vers la démocratie. Le jour où Sagbo va déposer les armes comme ambassadeur, le Togo fêtera le début de sa libération. Dans l’histoire des peuples, il y a ceux qui ne tiennent pas les armes, mais déciment pourtant les peuples. Et au Togo, Sagbo en est bien un spécimen. A côté de la Franc Maçonnerie, le diplomate peut d’un tour de manège endormir tous les « stratèges blancs » de l’Union Européenne. Tout paraît être simpliste quand nous le disons. Mais quand on sait et connait toutes les cordes  sur lesquelles l’ambassadeur tire dans les allées de l’Union Européenne et des ACP à Bruxelles, on peut dire que l’opposition a de beaux jours de lutte encore devant elle. Et Faure qui depuis veut le voir comme son homme de l’ombre sur la Rue Tervuren à Bruxelles le sait aussi. Pour les proches de Kpatcha, Sagbo est l’un des Togolais qui aurait scié et divisé la famille Gnassingbé. On se rappelle encore des cris de Sagbo quand il gongonnait partout que Kpatcha, alors ministre voulait avoir sa peau. Un proche de Kpatcha qui s’est confié au Lynx  raconte: «  Félix Sagbo est l’homme clé autour de Faure. Il sait tout sur la fortune des Gnassingbé. Il est en sorte le notaire de la famille Gnassingbé….  ». Vrai ou faux, on ne peut dire que c’est vrai, à partir du moment qu’il doit quitter Bruxelles pour parler au nom du Togo au Vatican quand il y a déjà un ambassadeur du Togo à Rome. Aussi, les Togolais sont curieux de savoir le travail combien extraordinaire que Félix Sagbo a fait au nom de l’amitié entre les prêtres du Vatican et leur pays pour avoir l’une des plus hautes distinctions du Saint-Siège. De deux choses l’une. Soit, l’UFC remet les clés du ministère des Affaires Etrangères à Faure ou elle prend ses dispositions afin que les prêtres du Vatican ne se moquent plus des Togolais sur une ambassade qui serait au fait la propriété d’un seul homme. Quand on sait que la maman de Cédric Torno  attend toujours la lettre d’explication du pape sur l’assassinat de son enfant qui  le gardait, on peut toujours chanter haut et « Faure » que l’habit ne fait pas le moine.

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse