Faure : Il veut les législatives et les locales en mars 2013 !

0

De sources proches du pouvoir de Lomé, les législatives et locales prévues pour se tenir en novembre prochain, seront reportées à une date ultérieure. Et tout indique que le mois de mars 2013 est envisageable dans la mesure où les choses sont au stade actuel au point mort au niveau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en charge de préparer et d’organiser les élections au Togo.

Une fois encore, Faure et ses amis font montre de leur mauvaise foi, de leur duplicité et de leur volonté de tout faire pour verrouiller la machine électorale avant de la mettre en branle. Le pouvoir veut s’assurer du fait qu’il a la maîtrise des choses avant de donner le signal. Sinon, Faure et les siens au pouvoir à Lomé et en charge d’organiser les élections, savaient très bien depuis le 1er janvier 2012 que la législature actuelle va prendre fin en octobre prochain. Que l’on ne soit guère étonné si un de ces quatre matins, Faure et son ami Bawara se mettent à déplacer certains pions à la tête des préfectures pour « mieux voir clair » dans cette affaire d’élections. Car, par ces temps qui courent, les populations sont de plus en plus versatiles et ne garantissent rien. La prudence est de mise au sein du système. Gilbert Bawara à l’Administration Territoriale pour suivre de près cette affaire, un certain Batana Pawou, le patron de la société privée de télécommunications Ipnet et camarade de banc du prince au collège Chaminade dans le staff de la CENI, le tour n’est pas loin d’être joué comme une lettre à la poste. Mais en attendant, l’on va continuer à divertir et à niquer les opposants pour au final, emmener ces derniers devant le fait accompli comme d’habitude. Sacré régime qu’est celui des Gnassingbé et sacrée opposition, celle du Togo !

Désirée Bigui Lynx.info

Laisser une réponse