Faure : Il va cadenasser son pouvoir

0

A défaut d’une opposition combattante et décidée, le prince est entrain de cadenasser lentement mais sûrement son pouvoir. De vils officiers d’opérettes aux petits tricheurs d’université qui pullulent son pouvoir, Faure a sa petite idée. Mal Conseillé, sinon pas du tout conseillé, en six ans de pouvoir on ne sait toujours pas qui dirige le Togo. Les officiers, et autres richissimes du clan qui grugent autour de lui, ou les prostituées chargées de jouer aux espionnes, personne ne sait vraiment qui dirige le Togo. Les décisions pleuvent et sortent de partout comme si la République n’avait pas de lois. Le gouvernement est faible, et Houngbo II inexistant, est aussi visible nulle part.

Abass Bonfo, brouillon avec son institution, qui ne représente rien ni personne, sinon lui-même. Faure a compris qu’il ferait mieux de s’asseoir sur une république de voyous et d’affairistes que sur un Etat « Faure » et cramponné sur le droit. Comme tout voyageur qui veut aller loin ménage sa monture, Faure a sauté le très mou général Ayeva Essofa. Trop intello pour la cause. L’homme aurait aussi fait les cours de guerre de l’academaie de l’Armée de l’air. Chez les Gnassingbé, il faut les plus médiocres. En filigrane, le commandant Fracois Boko à Hambourg égrènait tout sur l’Homme mais jamais sans le citer. Le Lynx dans son investigation reconnait qu’il parlait bien du nouveau patron des Forces Armées Togolaises le généralissime Atcha Titikpina : « Un Colonel qui, lors de mon exfiltration, déterminé à en finir avec moi, avait fait monter une embuscade pour tirer sur le convoi avant de se raviser suite à des pressions exercées par certaines Chancelleries. Comment expliquer ce zèle d’un officier pourtant connu pour son inaptitude au commandement comme aimait l’apprécier le Général Eyadema ?  Quelques semaines avant, il est vrai que suite à sa volonté fermement affichée de rompre sans détails et sans ménagement une manifestation de l’opposition, il s’était engagé déjà une altercation entre lui et moi, relative à un conflit de compétence lorsque je lui rappelais que seul le Ministre de l’intérieur pouvait prendre une telle décision et que pour l’harmonie fonctionnelle, il fallait que chacun restât à sa place. D’ailleurs faut-il le souligner, le zèle dans le maintien de l’ordre amena cet officier à solliciter et à obtenir 600 millions de F CFA afin d’acheter des canons à eau pour gérer les manifestations publiques en lieu et place des armes. L’intention est louable. Seulement voilà, une fois cette somme débloquée, ce matériel n’a jamais été livré. En lieu et place, ce sont 2500 coupe-coupes qui ont été achetés. Pourtant l’homme d’affaires chez qui ces canons à eau ont été soi-disant commandés est connu. Il s’agit tout simplement du beau-frère par alliance de ce Colonel qui incessamment espère prendre le commandement des armées. « 

A défaut d’une justice et des procureurs pour caler les deux mains de l’officier par des menottes, Faure a préféré du haut des 600 millions volés à l’Etat ajouter quelques galons sur la poitrine et les épaules de celui qui va le protéger pour les élections à venir. De « colonel inapte » selon le père feu Eyadema, il passe de général de brigade selon le fils Faure. Objectif : mater la population pour que le pouvoir de Faure reste pour au moins un demi-siècle aussi. Le Togo n’est pas encore au bout du tunnel surtout avec une communauté internationale comme soutien indéfectible. Faure n’en demande pas mieux!

Djima Matapari Lynx.info

 

 

Laisser une réponse