Faure: Il tombe sur un os appelé Jean Pierre !

0

Quand Gilbert Bawara louvoie que Jean-Pierre Fabre se trompe d’époque , on se demande si le petit nain du RPT s’est encore saoulé. Habitué au moindre coup de fusil à faire partir Gilchrist Olympio du côté de la frontière ghanéenne, Le RPT versus 2010 n’a rien de facile actuellement. Sur la route sinon sur leur route, les plus caïds du sérail sont tombés sur un os appelé Jean-pierre Fabre.Comble de l’histoire, si Gilchrist Olympio traumatisé par l’attentat de Soudou à pour ennemi les coups de fusil et les bruits de bottes, Jean-Pierre donne l’impression de n’avoir peur de rien ! Il va même enfoncer le clou : « Moi on ne me triche pas ».Gilchrist Olympio doit être entrain de se demander pourquoi il n’avait jamais eu l’audace d’affronter yeux dans les yeux des hommes aussi lâches que ceux du RPT.

Fabre : Il a frôlé un coup d’Etat déjà du vivant de feu Eyadema

Eyadema fomente un coup d’Etat avec ses officiers pour raser toute l’opposition. Il donne mandat à certains officiers dont le lieutenant colonel Ali  Nadjombe et le capitaine Patrick Kaféchina de rouler Jean-Pierre Fabre dans ce traquenard. Ce qu’il ne savait pas à L’UFC, est que c’était un piège du pouvoir pour raser toute l’opposition. Le dictateur par hommes interposés trouve l’argent liquide (en dollar) qui servira à L’UFC de garnir les officiers cités pour l’achat des armes.La première naïveté de Jean-Pierre Fabre et son courage politique commence par cette aventure. Le général Président qui n’attendait que les armes que vont livrer ses officiers à l’UFC pour frapper toute l’opposition dans un scénario semblable à celui du  23 septembre 1986 n’a pas aussi compris comment Jean-Pierre Fabre avait descellé le piège pour couper tout contact avec sa soldatesque. Bitenewe Kouma venait de sauver la mort à Jean-Pierre Fabre et à toute l’opposition en intima à ce dernier de ne plus prendre un coup de fil des officiers tueurs. Quand un Gilbert Bawara se fait royaliste plus que que le roi en versant dans le ridicule,il va sans dire que le garçonnet de Siou n’a rien compris où ne veut rien comprendre de la témérité de son député.

Faure traumatisé par son score et par la mort de sa marâtre Mme Dagadzi

Il aurait demandé à  ses sbires : « pourquoi vous m’avez fait dépenser une fortune pour un score que vous connaissez maigre à l’avance ». Malin, Faure l’est. Le fils de la nation aurait demandé parallèlement à des amis de lui donné son vrai score.Ainsi dans la soirée du 4 mars ,Faure dépassé par les évènements disait en avoir marre de cette vie, du pouvoir… Comment pourrai-je diriger encore ce pays s’esclama t-il ? C’est dans ce stress permanent que la nouvelle de la mort de sa marâtre Dagadzi lui tombe sur la tête telle une bombe. Mey son demi frère en pleures dit ne plus vouloir faire de la politique.Traumatisé par la nouvelle, les Barqué,Mivedor,Vouley-Frititi et les officiers lui tancent de tenir bon . On n’a évoqué la mort de son oncle Koromsa pour le rappeler comment son père était un vaillant brave homme. Il ne restait que de s’en remettre à la Wodka sa boisson préferée. Blaise Compaoré lui vient en aide et l’invite à venir se reposer auprès de lui . Faure quitte nuitamment Lomé dans la nuit du 4 mars 2010 pratiquement au bord des larmes

Les oligarques, cadors et ripoux du  RPT et les officiers égrènent le TPI et les dossiers pour le dissuader

Tous les officiers comme un seul homme crient que rien ne se passera et le temps était de tenir bon ! On invite Pascal Bodjona tard dans la nuit à la réunion quand l’essentiel était déjà dit. Au RPT ,on connaît la brutalité légendaire du père fondateur du HACAME. Le respect qu’il commençait par faire montre dans les débats avec  le confrère Africa 24 se mure en réflexe d’un autre âge.Bodjona Pascal rejoint Gilbert Bawara et par chaînes de télévision chacun bombarde Jean-Pierre Fabre et le FRAC d’injures.Une enquête du Lynx montre que sur les généraux que compte le Togo, seul le général Nabedé n’a pas volé, n’a pas tué, et n’a pas pillé. Quant au général en retraite Bonfoh, lui aussi n’a pas volé l’Etat togolais mais a fait main basse sur les côtisations des « petits soldats » pour la plupart de Kabou.
Plus dure, le général Laokpessi (de la brigade rouge) qui a maté les togolais à Fréau Jardin n’est pas allé des quatre-chemins : « Faure nous laisse à la vindicte du TPI et je tire sur lui ».

Le président de l’Assemblée nationale en apprenant la nouvelle de l’union des officiers souffle : « Kofi ne m’aura pas au TPI ! ». Les crimes financiers, sont si lourds que Faure en a aussi demandé à chaque cadre du RPT « de mouler le blé » pour la cause commune. Les milliards pillés ont pris d’assaut le Togo sous le regard hébété des observateurs de l’Union Européenne.Pour le moment l’os appelé Jean-Pierre Fabre,debout comme un roc, et dure à croquer comme un os de sanglier les retient de jouir de ce qu’il appelle au RPT : « La victoire du 4 Mars ».

Thierno Bokar, Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse