Faure : Il oublie plus de 1 million de Togolais de la diaspora

0

Il aurait grandi et aurait été éduqué dans la pure tradition africaine, il n’aurait certainement pas oublié un million d’âmes, ses frères et sœurs togolais éparpillés dans le monde entier. Il aurait la carrure d’un Chef d’Etat qu’il aurait pensé à la postérité de son peuple,et à son avenir. Il aurait eu l’intelligence de faire oublier la dictature ubuesque de son père qu’il aurait dirigé autrement le Togo. Faure est un condensé d’actes grégaires, de mépris, du grand banditisme et d’une tare chronique. Quand il usurpe le pouvoir au Togo en 2005 en violant sa Loi fondamentale, comprenez la Constitution togolaise,le confrère ivoirien 24 heures est effaré par l’acte et titre au vitriole : »Trois coups d’Etat en 24 heures« . En faisant le Togo dans la même journée une République de non droit, personne ne pariait un petit morceau de pain qu’il avait une maladie digne des enfants infectes, qui croient encore prendre les Républiques des jeunes Etats africains en otage parce que papa lui aussi n’était rien d’autre qu’une plèbe.

Quand Brice Hortefeux, aujourd’hui ministre de l’intérieur en France et hier ministre de l’immigration, invite le bassari-breton dans sa commission pour y réfléchir sur les migrations, Kofi Yamgnane ne s’attendait pas voir l’horreur. Les résultats de la commission finissent par révéler que, son pays de naissance le Togo, est le deuxième pays francophone au monde qui avait plus de ses fils et filles sous d’autres cieux après le Liban. Kofi est abasourdi et atterré. Mais depuis quand les Togolais ont-ils quitté en masse leur terre? Bien que tous les recoupements imputent la responsabilité à une dictature ubuesque du père Gnassingbé, le fils non plus ne serait pas près à faire le contraire. C’est une histoire d’éducation, si ce n’est une histoire de père en fils !

Le problème de Faure

Le vrai problème chez ce président est qu’il n’a aucune idée de ce que innovation veut dire. Dans ce domaine, rien n’est à son actif, à son intelligence, à son compte,qui puisse faire quelque chose de différent avec son papa, qu’on pouvait comprendre illettré. Faure, personne au Togo ne veut s’identifier à lui. Jeune Président, mais son régime n’a rien à envier à la junte Birmane.  Mi-président, parce que on ne sait qui dirige le Togo sous son règne, mi-affairiste, parce que toujours dans les affaires, et mi-citoyen togolais parce que étant aussi de nationalité française. Faure est à dégager très vite du fauteuil pour que les Togolais voient plus clair dans leur avenir. Comment peut-on oublier plus d’un million de ses compatriotes lors d’un recensement? La question, certes facile à répondre, devient un problème à plusieurs équations quand il s’agit du Togo. Un recensement bâclé serait source de la continuité de son pouvoir et de celui du RPT. Un recensement sans la diaspora serait un gage de survie d’un régime que chaque Togolais porte et traine telle une plaie incurable….

Complicité tout azimut

Les sorciers blancs de l’Union Européenne (UE) feraient ou financeraient-ils un pays de l’union en négligeant sa diaspora? Le PNUD qui est un outil de corruption notoire des pays dits disciplinés et riches ferait la bêtise qu’il fait au Togo s’il s’agissait d’un pays autre que le Togo? Nous avions vu les ambassades guinéennes éparpillées dans le monde entier appelées au recensement de leurs fils et filles. Les Ivoiriens de l’étranger viennent de participer au premier des votes pour les présidentielles sous nos yeux. Les Sénégalais ne sont pas du reste. Les Maliens ont même poussé la volonté encore plus loin en créant un ministre de l’immigration et de la diaspora. La liste est longue de tous ces pays africains qui s’efforcent à devenir Etat-Nation. Faure n’en est pas concerné au Togo !

Une opposition togolaise brouillonne et sans repère

Les mêmes qui sont les premiers à crier à un découpage électoral sur mesure avec les élections législatives qu’ils pouvaient gagner, sont les mêmes à regarder ailleurs aujourd’hui quand quelque chose sur le recensement est entrain de se faire. Qu’il nous soit permis au Lynx de dire pour une fois merci à Gilchrist Olympio qui a compris la portée de la mesure quand il invite les Togolais à se faire recenser massivement. Quant à Jean-Pierre Fabre, il est encore dans un brouhaha, et bien englué dans les nuages de l’ANC. A tout prix, il faut arracher ce fauteuil qu’il a laissé s’échapper. Pas parce qu’il ne pouvait le prendre mais parce qu’il ne veut réunir tous les ingrédients nécessaires et toutes les chances qui pourront le porter au haut du pavé. Le Comité d’Action pour Le Renouveau (CAR) toujours égal à lui-même, sans  la présence du gourou Yaovi Agbeyibor, les directives de Me Dodji Apévon sont aussi insignifiantes qu’une goutte d’eau dans la mer. C’est du haut de ses 1m60 que Me Dodji Apevon invite au troisième jour les togolais à aller au recensement. Mais ces togolais perdus aux cinq coins du globe, ne seraient plus Togolais à ses yeux, alors pas d’appel! Un parti qui veut diriger le Togo, mais sans les Togolais de l’extérieur! Quand aux autres comparses comme les Kofi Yamgnane, les  Dahuku Péré, les Agbéyomé Kodjo et la myriade de ces amnésiques du pouvoir, ce qui les préoccupe c’est de devenir président avant de commencer à bâtir le Togo.

Le Dr Martin Amouzou humilié

Le patron du Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise (CMDT) est le plus grand perdant de ce recensement. Ignoré par un pouvoir qu’il va pourtant dire bonjour quand il est en vacances à Lomé, le Dr Amouzou est entrain de récolter les fruits de sa manière maladroite et prétentieuse de vouloir diriger la Diaspora. Dr Martin Amouzou est tantôt grand réunificateur, et tantôt très intéressé, aux derniers mots du pouvoir en place. Quand il ouvre les premières portes au rassemblement des togolais de la diaspora togolaise dans la ville allemande de Bonn, il était dit que tout togolais était invité et personne de la diaspora ne pouvait plus se dire invité de marque du gouvernement. Personne n’aurait non plus sur sa table une lettre d’invitation envoyée . Un simple recoupement du Lynx montre que le Dr avait bien pris contact avec le premier ministre Gilbert Fossoun Houngbo. Celui-ci avait même une lettre écrite du Dr Martin Amouzou. Lettre qu’il montrait à qui de droit. Quand un journaliste du Lynx dans une interview à bien voulu savoir si le gouvernement était invité, le Dr a dit personne n’est invité. Tous les togolais sont libres de venir à Bonn. D’ailleurs, le RPT et son ami Gilbert Houngbo vont même lui couper l’herbe sous les pieds. Ils créent une autre diaspora parallèle aux Etats-Unis et le parrain en est Gilbert Houngbo lui même. D’ailleurs, son homonyme Gilbert Bawara qui officiait au ministère de la coopération voyait d’un mauvais œil cette diaspora prendre pied. De promesse à promesse sur un éventuel sommet des Togolais de la diaspora, Gilbert Bawara se fera rattraper par le temps. Le RPT, l’éjectera de ce précieux fauteuil pour de nouveau l’aligner comme conseiller de Faure. Si l’histoire des conseillers aux présidents nous était racontée !

Ce coup lourd d’un recensement sans même l’avis du patron des togolais de la diaspora risque d’enterrer le CMDT et son géniteur,le Dr Martin Amouzou. Pour rappel, à Bruxelles dans le cadre de la dernière messe annuelle des Togolais de la Diaspora lors de l’été dernier, plusieurs Togolais, et ils sont des milliers vivant à Bruxelles, regardaient la réunion du haut de leurs fenêtres. Pour le Togo, ce ne sont plus de vieux finissants qu’il faut, mais des jeunes tel Hercule pour arracher jusqu’aux racines secondaires la plèbe qui tient le Togo comme une pieuvre.

Camus Ali Lynx.info

 

Laisser une réponse