Faure : Il montre la voie de l’enrichissement illicite à ses ministres. Cas de Gourdigou Kolani

0

Quand le prince Faure se fait construire  un peu partout des palaces tropicaux avec l’argent du contribuable et compte ses milliards, ses ministres ne peuvent que suivre son exemple. Eh bien, l’œil de votre animal préféré le Lynx a été braqué sur l’un des membres de l’équipe Ahoumey-Zunu, nous avons nommé Gourdigou Kolani. Il est ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, chargé des Infrastructures Rurales. Vu ses attributions modestes, ce ministère ne dit pas grand-chose au commun des Togolais mais pour les initiés, un trésor y est caché. Selon des spécialistes, l’on a tout simplement amputé la partie juteuse du Ministère de l’Agriculture pour la mettre dans les mains de Gourdigou Kolani et ceci dure depuis 2010. En deux ans seulement d’exercice au gouvernement, le novice Gourdigou Kolani a appris vite la leçon au point de devenir un maître en matière d’enrichissement. Il s’est constitué une fortune considérable à en croire ses proches. Les commissions et rétro commissions sont passées par là pour faire de l’homme des Savanes (extrême nord du Togo) l’un des plus rassasiés du gouvernement togolais à l’heure actuelle. Ce n’est pas cet opérateur économique dont nous taisons le nom et qui a eu à verser cash 100 millions de nos francs de commission dans un marché s’élevant à des milliards à lui attribué par Gourdigou qui nous démentirait. Le ministre et son attaché de cabinet ont fait du bureau dudit opérateur leur deuxième département après celui dont ils ont la charge. Passons et allons dénoncer avec force et vigueur l’enrichissement rapide dont les ministres ont fait leur raison d’être dans le gouvernement au détriment du travail bien fait au profit des populations. Tous ceux qui entrent au gouvernement au Togo n’ont qu’une seule obsession : amasser en un temps record car ils ne savent pas quand ils seront remerciés. Les cas parmi tant d’autres du « ministron » délégué auprès du Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche chargé des Infrastructures Rurales Gourdigou Kolani et de l’ex premier agriculteur, éleveur et pêcheur, son Excellence Mensah Kossi Ewovor alimentent les conversations du côté de Lomé. Ewovor lui est parti gérer tranquillement les sous qu’il a brassés lors de son passage à la tête du ministère. Qui peut l’inquiéter dans un Togo où les plus forts se sont toujours vite, bien et trop servis au détriment des plus pauvres qui n’ont même rien.

 Villas qui poussent de terre comme des champignons des ministres de Faure. Ici, celle de Mr Kolani

Les infrastructures rurales dont s’occupe Gourdigou Kolani n’existent que de nom mais le titulaire du poste avance et s’enrichit comme il veut. De toutes les façons, qui dit qu’être ministre sous les tropiques ne signifie pas être dans le miel?

Dans la capitale togolaise à l’heure qu’il est, beaucoup n’arrivent pas à s’expliquer par quelle alchimie, les ministres s’enrichissent au moment où l’on crie à tue et à dia que les caisses de l’Etat sont vides. La misère et la pauvreté pour le Togolais ordinaire mais la richesse et le luxe pour les ministres dont les salaires tournent autour du million de F CFA, mais dont les commissions encaissées auprès d’opérateurs économiques et les prébendes issues de la corruption font tourner la tête à plus d’un. Gourdigou Kolani en seulement deux ans d’exercice a pu s’offrir un immeuble flambant neuf à Lomé qu’il a mis en location. Que pourra-t-il s’offrir lorsqu’il fera 5 ans au gouvernement ? Le terrain sur lequel ce ministre en charge des Infrastructures Rurales a bâti son immeuble était abandonné par son propriétaire et avait vu pousser des herbes comme la plupart des infrastructures rurales qui sont dans un état piteux. A cette allure de l’enrichissement des ministres, il y a de quoi que d’aucuns fassent enterrer des bœufs vivants et d’autres sacrifient leurs propres progénitures sur l’autel de leurs ambitions de devenir et de demeurer ministres pour des siècles, des siècles.

Malika Igomzikpé Lynx.info

 

 

Laisser une réponse