Faure : Il compte sur des coquilles vides pour créer son parti

0

  

Contrairement à l’information que nous vous annoncions entre-temps sur votre site préféré, le prince du Togo Faure Gnassingbé et ses amis vont bientôt porter sur les fonts baptismaux leur nouveau bébé. Bien sûr, sur les cendres fumantes du vieux parti RPT dont les barons tels des nostalgiques impénitents, ruminent en sourdine leur colère. Samedi, au nouveau palais de la Présidence construit par les sujets de Mao, le chef entouré de certains de ses amis très chauds pour la création de ce nouveau parti, a passé en revue tour à tour le pouls des différentes délégations des membres du comité central et cadres du RPT des régions des Savanes, Kara et centrale. Le tour de celles des plateaux, de la maritime et de Lomé étant prévu plus tard. La messe est en train d’être ainsi dite pour le RPT.  Néanmoins, pour l’heure, rien n’a encore filtré sur le nom du nouveau rejeton du clan.

  Au fait, beaucoup de militants du vieux parti RPT voyaient Faure et ses amis venir. Les choses s’étaient en effet précisées à la veille de la présidentielle de 2010 où des associations créées comme de petits pains et managées par des communicants béninois et ce, avec l’appui de dame Ingrid Awadé, avaient supplanté le RPT. Ce qui n’était pour plaire aux barons et à tout le « mangeur club » habitué à cueillir sans peine les fruits mûrs de la maison. Conséquence, le vieux parti était resté spectateur d’un feuilleton qui s’est déroulé sans lui. Ah ! Que les temps changent. A la belle époque de la splendeur du RPT, cette humiliation était inimaginable. Ce n’était même pas possible qu’une association puisse damer le pion au parti fondé par le timonier national.  Eyadema est mort le 05 Février 2005 et mis en terre chez lui à Pya mais son fils Faure veut procéder à son second enterrement sous les yeux médusés de la plupart des barons nostalgiques d’un passé révolu.  Mais avant toute chose, il faut savoir raison garder. Que c’est bien et beau de vouloir créer un parti dans le contexte politique actuel mais pour quoi en faire ?  Avec Faure compte-t-il au juste collaborer dans sa nouvelle formation ?

Au Togo, le microcosme politique est très glissant. Le peuple togolais est très versatile et ne pardonne pas certains manquements clés. Le Togolais étant à la fois simple et complexe, il a souvent des attitudes compliquées à l’égard de tout acteur politique. L’inculture politique ambiante et l’analphabétisme ne sont pas aussi pour arranger les choses de ce côté et permettre une bonne lisibilité.  Mais, sur ce plan, ils sont nombreux au Togo à ne rechercher qu’un certain nombre de valeurs chez les politiques. Si ce n’est par la force des choses, certaines personnalités ne deviendraient jamais leaders au Togo. Au fait, que veut un Togolais moyen d’un politique ?

Tout bon politique au Togo, doit garder à l’esprit que l’arrogance et le mépris, les Togolais ont déjà fait croix sur. Or, tous ceux avec qui Faure entend cheminer dans le nouveau parti en gestation sont des arrogants notoires. Ils n’ont d’égard pour personne et ne comptent que sur l’argent volé au peuple. Quand il leur arrive de débiter des propos sur la place publique, c’est avec suffisance et mépris. Ce que le Togolais très fier de lui-même n’accepte et n’acceptera jamais. Beaucoup ne l’ont compris malheureusement et pour cela, ils se sont cassé le nez.   Le cas de sa suffisance Edem Kodjo brillant et compétent mais très mal en point dans le cœur des Togolais, est illustratif à plus d’un titre. Faure est déjà averti. L’on ne conduit pas les hommes avec arrogance et mépris et surtout en leur servant au quotidien des mensonges.  Tous les nouveaux riches qui entourent le prince et sur lesquels il compte tant pour vouloir créer son parti ne représentent que l’ombre d’eux-mêmes. Politique parlant, ces jeunes loups aux dents bien longues ne pèsent pas plus que leur propre poids. Faure, désormais créateur de parti politique ? Ambiance !

Baba Tunde Lynx.info

 

Laisser une réponse