Faure Gnassingbé dans toutes les couleurs des grands jours : La CPI est raciste !

0

Seuls les imbéciles ne changent pas. Et Faure Gnassingbé tient à changer. On pourrait dire que l’enfant du dictateur défunt a repris les treillis de grand panafricaniste et il faut l’encourager. Alors que son mentor Alassane Ouattara perçait les oreilles de  certains chefs d’état à rester vaille que vaille avec une cour aux ordres, le président du Togo à pour une fois montrer qu’il n’était aux ordres de personne : « Cette Cour agit sur demande des gouvernements européens et américain, contre la souveraineté des Etats et peuples africains. (…) Des gens ont qualifié cette situation de « chasse raciale », j’ai de grandes difficultés à être en désaccord » fulmine t-il devant ses paires enthousiastes. De quoi donner le sourire à feu Me Jacques Verges dans son caveau qui disait que : « A la CPI, tous les inculpés sont noirs ». De quoi donner un petit sourire à tous ces Africains qui pensaient que, le caractère timoré du président togolais faisait de lui de facto un suppôt des Occidentaux. Pis, avant de terminer son mémorable discours, l’homme n’a pas porté de gants : « Nous voulons voir la CPI équitable et impartiale à travers le monde, mais que pouvons-nous faire quand tout le monde sauf l’Afrique semble exempt de rendre des comptes ». On se rappelle que le président kenyan avait déjà jeté le pavé dans la marre en hurlant à tue tête que : «La Cour pénale internationale « n’est plus le lieu de la justice, mais le jouet des pouvoirs impérialistes en déclin ».

 

Seul hic, le rapport de l’ONU  qui a sanctionné l’arrivée de Faure Gnassingbé au pouvoir en 2005 pointe du doigt  aussi le pouvoir de Lomé d’avoir tué plus de 400 Togolais. Mais depuis la CPI n’a pas levé le doigt, faisant d’elle une juridiction encore plus bancale, partiale et aux ordres des Occidentaux.

A Lynx.info, nous osons croire que, ce n’est pas cette peur qui  fait de Faure Gnassingbé un panafricaniste forcé !

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse