Et si Arc-en-Ciel et le Frac se transformaient en partis politiques tout simplement ?

0

Après avoir assisté, pendant des mois, au folklore de l’opposition politique togolaise, il est temps de les aider (nos chers opposants) pour qu’ils ne soient pas encore enfarinés par UNIR, aux prochaines législatives, et crient après, à la fraude…

La coalition Arc-en-ciel, un groupement de 5 partis politiques, a commencé à « mouiller le maillot » sur le terrain, conduite par sa coordinatrice en exercice, Kafui ADJAMAGBO Brigitte. Une délégation de cette coalition était récemment à VOGAN et TSEVIE. Après avoir longtemps suivi comme un matou , le CST de ZEUS AJAVON (qui n’est qu’un « collectif »), Me APEVON ET Mme ADJAMAGBO ont compris enfin, qu’un parti a une âme, des idéaux, un programme politique, et des militants qui ont payé leurs cotisation annuelle au parti, et qui attendent du parti un résultat, ce qui n’est pas le cas d’un Collectif !

Mais le problème aujourd’hui, pour la coalition, c’est que les populations ne connaissent que le CAR , la CDPA et les trois autres partis de la coalition, qui sont des nains politiques, sans électorat substantiel. Pour présenter des candidats aux prochaines législatives, il faut présenter des candidatures nominatives sur la liste CAR, CDPA ou autres. Même commune, cette liste sera source de conflits entre les partis de la coalition. Un candidat X de la CDPA n’acceptera pas d’être un suppléant d’un candidat Y du CAR et vice-versa, et surtout, les populations, qui font des votes identitaires la plupart du temps, ne se retrouveront pas !

Si les partis de la Coalition veulent faire preuve d’honnêteté intellectuelle, et s’éloigner  de la logique folklorique dans laquelle ils se sont enfermés depuis des mois, je leur propose  de s’auto-dissoudre, pour créer un grand Parti unitaire, qui peut porter le  nom  « ARC-EN-CIEL » ! Ainsi, il n’y aura plus de CAR de CDPA, d’UDS, etc.  ….  Ce sera le premier pas vers l’unité de l’opposition, que je n’ai cessé de prôner depuis  toujours !

Reste à connaitre l’avis des militants de chaque parti, ce qui peut être réglé par un vote simple des militants, sous forme de référendum. La démocratie s’apprend à la base ! Il restera l’épineuse question de la répartition des postes provisoires de la direction du Parti, qui sera réglée lors d’un congrès. Mais tout ça ne peut se faire avant les législatives prochaines, qui sont proches. Si la Coalition ne fait pas ça, Me APEVON et Mme ADJAMAGBO vont embrouiller les électeurs et les électrices, et bonjour les dégâts !…

Et le FRONT REPUBLICAIN pour l’ALTERNANCE et le CHANGEMENT (FRAC)  de Jean Pierre FABRE  et ses amis ? Ils n’ont qu’à faire le même exercice qu’Arc-en –ciel, pour aboutir  au même regroupement, et la création d’un Parti qui peut porter le nom de FRAC…

Et le CST (Collectif Sauvons le Togo) de notre « Sauveur Zeus AJAVON ? Le CST n’est qu’un Collectif, et ne peut présenter de candidats aux législatives, à moins que ce soit des candidats indépendants. Quand il en aura fini avec ses ennuis judicaires, Zeus AJAVON peut créer aussi son parti, avec ses amis et sympathisants du CST, parti qui peut s’appeler PARTI DEKON, en hommage au célèbre carrefour de Lomé… Comme cela, l’hypocrisie va disparaître du paysage politique togolais…

Nous aurons donc, comme partis principaux togolais : UNIR, UFC, ARC-EN-CIEL, FRAC et DEKON. Ces 5 grands partis vont absorber les autres partis politiques, et si un ange descend sur le Togo, UNIR et UFC  vont se fondre dans un seul parti, et ARC-EN-CIEL, FRAC et DEKON, aussi dans un autre grand parti, à l’horizon 2015, et nous aurons le bipartisme à l’américaine, dont j’ai toujours rêvé pour le Togo…

Dr IHOU DAVID

Laisser une réponse