Et, ils écrivent toute honte bue : 187 milliards de FCFA envoyer par la diaspora Togolaise pour la seule année 2013 !

0

  Hallucinant ! On se croyait dans un polar. Pourtant, ils écrivent toute honte bue et sous nos yeux ce que d’autres auraient pu bien cacher… de peur de se tirer la balle dans le pied. Eux, ce sont bien les plumitifs de Faure Gnassingbé…donc le prince lui-même.  Mais qui peut encore pousser Faure Gnassingbé et smala dans les abîmes de l’histoire depuis que nous avions collectivement constatés une pantalonnade totale d’une opposition qui n’existe pas  ou mieux n’a jamais existée ? Au Togo, Faure est Dieu et Esprit. Ses journalistes, je dirai les médias à sa solde ont été aussi taillé à l’image du prince, du financier  avec pour point culminant : Le mépris des autres Togolais et l’arrogance. Le tout doublé d’un désir ardent de nuire et en toute impunité. Alors qu’une diaspora non canalisée et désordonnée crie depuis le « père dictateur défunt » jusqu’au au « fils tyranneau vivant » qu’elle est et reste un poumon économique, le pouvoir de Lomé lui a toujours tourné le dos. Ce n’est pas le  Congrès Mondial de la Diaspora Togolaise (CMDT) du Dr Martin Amouzou qui a bien débuté pour tomber gboya qui enverrait un droit de réponse à Lynx.info afin de contredire tout ce que nous écrivons dans ces lignes. Et pourtant, des hommes bien sérieux et réfléchis auraient bien avec ces 1,5 millions de Togolais qui résident hors du Togo pu faire reculer un pouvoir qui ne compte sur Rien et n’est assis sur Rien si ce n’est pas sur des bâillonnettes et la force brute. Et comme le ridicule ne tue plus au Togo de Faure Gnassingbé, après avoir nié l’existence de la diaspora qu’il refuse le vote voire le talent, les journalistes du site de la propagande www.republicoftogo.com  peuvent retrousser leurs manches et écrire :  « 187 milliards de FCFA auraient été envoyés au Togo en 2013 par la Diaspora (Afrique, Europe, Amérique du Nord, Asie, Moyen-Orient). Un chiffre communiqué jeudi par l’ONG « Visions solidaire ». En 2010, le montant total avoisinait 154 milliards ».

Et de continuer : « Comparativement aux autres pays de l’UEMOA, le Togo se situe au 4e rang des 8 pays composant l’organisation avec 10,6% du total des transferts de fonds entre 2000 et 2010 dans la région ». Si on comprend bien, tous ces milliards injectés directement ou indirectement dans l’économie togolaise par 1,5 millions de Togolais résidant à l’extérieur ne sont pas encore suffisant pour qu’un pouvoir responsable crée tout un ministère pour faciliter une suivie directe et leur droit au vote.

Il va falloir un jour essayer par la force brute pour botter Faure Gnassingbé hors du Togo et écrire l’histoire du Togo. L’avenir de nos enfants et du Togo en dépend !

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse