Emmanuel Adebayor jette l’éponge avec l’Internationale

0

Emmanuel Adebayor ne s’est finalement pas remis de l’attaque du bus togolais, en route pour la Coupe d’Afrique des Nations. A 26 ans à peine, le désormais ex-capitaine de Éperviers du Togo a annoncé qu’il prenait sa retraite internationale. L’ancien Monégasque va désormais pouvoir se concentrer sur son club, Manchester City.

Le drame de Cabinda a définitivement marqué le football togolais. Outre les décès durant la tragique attaque du bus des Eperviers, l’injuste suspension imposée par la CAN, le Togo vient de perdre son meilleur joueur. Emmanuel Adebayor, capitaine et buteur de l’équipe nationale, vient d’annoncer sa retraite internationale sur le site officiel de son club.

« Après les évènements tragiques durant la Coupe d’Afrique des Nations de janvier, durant lesquels deux de mes compatriotes ont été tués par des terroristes en Angola, j’ai pris la très difficile décision de prendre ma retraite internationale », a expliqué l’attaquant de 26 ans.

Le compteur-capes de l’ancien Monégasque s’arrête donc à 37 sélections. « J’ai pesé le pour et le contre ses derniers mois et je suis toujours hanté par ce qu’il s’est passé cet après-midi terrible. Nous étions juste des footballeurs partis pour jouer un match de football et représenter notre pays, a poursuivi le joueur formé à Metz. Mais nous avons été attaqué par des gens qui voulaient nous tuer. C’est un moment que je n’oublierais jamais et que je ne veux plus jamais expérimenter. »

Hanté par l’attaque

« Pendant neuf ans, j’ai joué pour l’équipe du Togo et, malgré les évènements récents, j’ai de très bons souvenirs de ma carrière internationale. Je suis très fier d’avoir eu la confiance de mes pairs et d’avoir été capitaine de la sélection nationale. Mener votre pays lors d’une compétition international, c’est l’honneur ultime pour tout joueur », a-t-il poursuivi.

Après avoir débuté sa carrière internationale en 2000, le natif de Lomé referme donc la page de l’équipe nationale mais, il en est sûr : le Togo pourra poursuivre l’aventure sans lui. « Le Togo a des joueurs très talentueux et j’espère vraiment que ceux qui vont rester pourront mettre de côté ses mauvais souvenirs d’Angola pour guider le pays vers de nouveaux succès. J’ai confiance en chacun d’eux, les joueurs, les coaches, le staff et leurs familles, a-t-il conclu. Les gens qui étaient dans ce bus sont lié par un lien spécial : nous sommes tous frères. Je garderais toujours l’équipe et le peuple togolais près de mon cœur et je leur souhaite bien du succès dans les prochains défis qu’ils affronteront. »

Nicholas Mc Anally

Laisser une réponse