Brouillard et Nègrerie au parlement européen : Louis Michel au secours de Faure

0

Ce qui est inacceptable chez eux en Europe est acceptable au pays des nègres. Ce qui est brouillard en Europe est lumière en Afrique. Pendant 15 minutes Louis Michel je dirai le belge aux multiples dossiers judiciaires dans son pays aura fait preuve d’une maestria inégalée. Le belge Louis Michel a grandi dans un espace où le nègre n’est rien, ayant à peine la valeur d’un papier pour usage aux toilettes. Fort du fait que les Togolais l’en voudrons d’être venu sans être désiré pour la couverture des élections du 4 mars, il s’était empressé quand un confrère burkinabè lui demandait de ses accointances avec le régime togolais de traduire tous journalistes qui oseraient l’enquiquiner devant les tribunaux pour diffamation. Entre Louis Michel et le Togo c’est un peu l’histoire du voleur qui cri au voleur. Quand les Togolais crient à la volatilisation des projets FED, Louis Michel aussi cri ne pas savoir dans quelle direction sont partis les fonds…

Et vient le grand bal au parlement européen à Strasbourg du 12 avril 2010.

C’est un Louis Michel dans ses petits souliers qui s’est fait l’apôtre de la continuité du drame togolais. Sans honte bue, le Belge égrène la belle démocratie togolaise qui fait des jaloux dans une Europe moderne. Pour cet habitué à piéger Gilchrist Olympio quand ils sont au téléphone, laissant le haut parleur afin que son ami Gilbert Bawara soit aussi au parfum de la discussion, « le Togo ne peut trouver mieux que Faure ». On tombe des nues au 21ème siècle quand on se rappelle qu’en 1993 c’est Charles Pasqua, alors ministre de l’intérieur en France, qui s’était invité au Togo avec la même rhétorique : «  Vous avez la chance d’avoir un président comme Eyadema au Togo ».

La Debascherie et son outil de propagande ( www.republicoftogo.com) ne demandaient pas mieux : « Louis Michel, également membre de la mission d’observation au Togo, a estimé que le scrutin s’était déroulé dans la transparence avec certaines dispositions qui n’existent même pas dans les pays européens avec l’affichage de la liste des électeurs à l’extérieur des bureaux de vote».

Louis Michel qui disait ne travailler qu’avec les gouvernements et pas avec leurs opposition vient de se dédire.Lui, accusé dans son propre pays pour faux et usage de faux, est au pays des nègres un donneur de leçons de la bonne démocratie.

Humilié par Faure et fait ridicule par le gouvernement avec cette histoire de VSAT qui fonctionnerait sous tous les cieux mais pas au Togo, Manuel García-Margallo y Marfil, qui présidait la Mission de l’Union Européenne, était absent en raison d’un déplacement au Soudan.

Pour la petite histoire, le même parlement qui n’a pas reconnu le hold-up de 2005 s’il venait de reconnaître le rapt de 2010 ne changerait en rien la détermination du peuple togolais. Quand on sait que Faure n’a pas eu besoin des députés de Strasbourg pour diriger d’une main de fer pendant 5 ans son pays, Jean-Pierre Fabre et le FRAC ne devraient pas aussi se fier aux Européens qui n’ont cure du développement du Togo en particulier et l’Afrique en général.

Thierno Bokar Lynx.info

Laisser une réponse