Dammipi Noupokou récidive. 2 milliards de F CFA partent vers une direction inconnue [Investigation Lynx.info]

0

 Dammipi sait sur qui compter. Le parrain Barry Moussa Barqué n’est pas en tout cas loin. D’ailleurs, allez-y savoir les raisons pour lesquelles malgré ses problèmes, Dammipi est reconduit à chaque occasion dans le gouvernement.

C’est un récidiviste notoire qui a des problèmes de manipulation de sous à chaque fois. A l’heure où vous lisez ces lignes, il n’a pas pu convaincre sur la destination exacte des deux milliards de F CFA qu’il a fait disparaître à la section locale de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE). Lui, c’est le ministre en charge des Mines et de l’Energie Dammipi Noupokou, celui qui se dit serré de Faure.

En effet, après avoir ligoté la Compagnie Energie Electrique du Togo (CEET) comme un fagot de bois et ce, à travers une multitude de sociétés écrans prestataires de services, le ministre Noupokou Dammipi toujours insatiable, se tourne vers les fonds de l’ITIE. Il a découvert là une caverne d’Ali Baba où il puise sans fin. L’affaire embarrasse le sommet où interpelé pour s’expliquer, Dammipi affirme avoir utilisé les fonds pour construire des marchés. Dans quelle localité ? Seul lui Dammipi et ceux qu’il a arrosé au passage savent les localités du Togo dans lesquelles ils ont construit des marchés. Lorsqu’il a chaud, Dammipi sait sur qui compter. Le parrain Barry Moussa Barqué n’est pas en tout cas loin. D’ailleurs, allez-y savoir les raisons pour lesquelles malgré ses problèmes, Dammipi est reconduit à chaque occasion dans le gouvernement. Pour ceux qui l’ignorent, les informations que la presse locale a distillées ces temps-ci concernant le conflit d’intérêt à l’ITIE-Togo au point d’en faire large échos, sont provoquées par le ministre Dammipi qui essaie de brouiller les pistes et de faire porter le chapeau au coordinateur de l’ITIE-Togo Kokou Agbémadon. Sur ce plan, nous lui disons qu’il peut enfariner les uns et les autres sauf ceux comme nous qui connaissons ses méthodes. La même chose, il l’a essayée avec la CEET sans succès. Le Lynx l’a à l’œil de toutes les façons. Dammipi ne doit pas rester impuni. En principe, la banque mondiale devrait pouvoir réagir de son côté sur la question. Deux milliards de F CFA ne peuvent pas s’évaporer comme ça par la seule volonté d’un ministre fut-il des Mines et de l’Energie.

Taffa Biassi Lynx.info 

Laisser une réponse