Dammipi : Il reconnait que Bangeli produit du fer

0

 

Il reconnait que Bangeli produit du fer et que l’argent va directement dans des directions inconnues.

Les ministres de Faure sont à son image. Parachuté pour servir la République, tous sont inconnus des Togolais. La démocratie participative qui fait qu’un ministre doit d’abord être un élu du peuple avant de parler au nom du peuple est inconnue au Togo. On parachute des chômeurs et autres vauriens venus d’Europe et d’Amérique et on leur dit de servir immédiatement les Togolais sans voler ou se servir d’abord. Résultat, le trop nombre d’années de chômage doit être compensé. Et depuis la bande des Lorenzo, Kokouvi Dogbé, Ewovor et Gilbert Bawara en passant par une Ingrid Awadé, tous le font bien, en pillant en toute impunité la République. Abass Kaboua du Mouvement des Renovateurs Centristes (MRC) lançait au Lynx : « De vrais fils de paysans ont pris le Togo en otage et le pille sans pitié ». Les accointances dangereuses entre Faure et Dammipi débutent quand le Pr Gnininvi est prié de laisser sa place après avoir négocié un contrat pas très « responsable » avec Contours Global. Le RPT récupéra l’idée sans se faire des soucis. Ils savent que derrière le contrat se cachent des millions de pot de vin en jeu. Le Lynx avait prévenu que le fioul était trop cher pour les ménages togolais dont le PIB par habitant est de dollars par an. Nous avertissions que le prix de l’électricité allait grimper. Aussitôt dit aussi fait. Contours Global est une aubaine pour les ménages togolais mais les cancres ont déjà signé un contrat sur 30 ans avec la pieuvre. Nous ajoutions que Dammipi avait défalqué ce qu’il pouvait prendre sur ce projet costaud. L’homme n’a jamais été aussi riche. Passons.

Après l’électricité, Faure et amis ont diversifié leur raquette. Dans leur jargon, ils sont en pleine globalisation. Signer avec les Américains, Anglais, Belges et Hollandais des projets en millions de dollars et défalquer ce qu’ils peuvent défalquer avant que les sorciers blancs ne viennent pendre le peuple. Ce qui est déplorable est qu’ils le font au vue et au su de tous les Togolais sans que personne ne lève le petit doigt pour rechigner. A Bangeli, n’eût été le cri de braves paysans, le fer serait continuellement dilaté et revendu sans qu’aucun Togolais ne sache ce qui se passe dans le bourg. On nous informe, que le contrat avec les Indiens MM MINING fait partie de la caisse noire du patron et préfet de la République. Les syndicats, désormais inexistants au Togo, ne sont au courant de rien. Sans honte bue, Dammipi peut fulminer au micro de leur site de propagande www.republicoftogo.com avant même qu’il ne prenne le temps de retirer l’interview quelques heures après sa publication : « Les ouvriers de la mine sont ramenés tous les soirs chez eux par bus. Dans la soirée du 7 février, certains d’entre-deux, apparemment pressés, ont choisi de monter sur la benne d’un camion déjà chargé au lieu de prendre le moyen de transport habituel ».

Quand on sait que le ministre a depuis transformé selon des sources bien introduites toute sa villa en coffre Faure. Dans ce décors de voyous, on annonce du côté de Badou un autre contrat d’exploitation d’or avec les Italiens qui échappe aux regards des Togolais. Ces derniers non seulement pilleraient sous les regards de villageois l’or du Togo mais aussi les soirs venus ils vont transformer les jeunes filles en chaire à canons pour leurs plaisirs sexuels. D’ailleurs le journaliste Sewa Tchoukouli qui a d’abord travaillé pour asseoir Faure en 2005, avant de connaitre et subir les foudres de son mentor, avertissait peu après sa fuite en 2007 du Togo avec le confrère Oeil d’Afrique : « Les autorités ont-elles informé le peuple Togolais que le Clan Gnassingbé exploite sous bonne garde militaire le diamant non loin de Badou dans la Préfecture de WAWA ? Bien sûr que non, puisque officiellement le Togo n’a pas de diamant. Bien d’autres richesses naturelles sont exploitées sous le couvert de sociétés écrans appartenant aux membres du Clan Gnassingbé. Demandez à Faure Gnassingbé de vous donnez le nom du Président du conseil d’administration de Togo Hunt Oil Company qui doit exploiter le pétrole togolais! Demandez à ses frères et sœurs ce qu’ils font à travers la multitude de sociétés qu’ils ont créé. J’ai été consultant économique pour bon nombre de ces sociétés appartenant aux Gnassingbé et j’ai une bonne connaissance de tout ce qui s’y passe dans ces sociétés. Il faut démanteler et éliminer toutes ces sociétés qui leur servent à piller le pays et à blanchir l’argent de tous les trafics qu’ils opèrent ».

C’est clair aujourd’hui. Il faut chasser Faure vite du pouvoir et le plus rapidement possible.

Taffa Biassi Lynx.info

Laisser une réponse