Côte d’Ivoire: quel est ce débat inutile pour des législatives inutiles ?

0

 

 

Encore une fois, permettez-moi d’insister en toute amitié : ne vous laissez pas entraîner dans des schémas juste bons pour faire du dilatoire. Ils veulent gagner du temps. Ils pensent que le temps joue en leur faveur. Mais comme le disent les Patriotes Ivoiriens, ils ont la montre avec eux, nous avons le temps avec nous. Car l’autre nom de Dieu, c’est le temps. Et croyez-moi, Dieu ne porte pas de montre. Alors de grâce, sortez de ce débat inutile sur des élections législatives tout aussi inutiles.
 
Patriotes et FPI/CNRD, c’est à vous que je m’adresse au nom de la Révolution Permanente.
 Nous ne sommes plus à l’heure des tableaux décoratifs institutionnels. Le temps des MPCI, MPIGO, MJP, RHDP, FPI formant des gouvernements de sortie de crise avec un premier ministre loufoque en tenues scolaires, c’est terminé !
 
Cette mascarade pour légitimer une imposture aussi bien maladroite qu’agonisante, ce vernis de la honte dont la France veut revêtir le macchabée errant pompeusement appelé Président de Côte d’Ivoire, cette fameuse fraude morale baptisée élections législatives, ne vous concerne pas.
 
Alors tenez-vous loin de ce débat. La France veut qu’il y ait des élections législatives dans un champ de chaos, qu’elle mobilise ses fantoches alliés pour y aller. Le PDCI, le MPCI rebrandé Forces Nouvelles puis FRCI, le RDR et les micros partis affidés, cela est suffisant pour organiser le théâtre de l’inutile.
 
Inutile, oui je le dis. Car cette mascarade ne servira à rien. Si par enchantement, le temps, notre temps leur permettait d’organiser ces élections, le parlement qui en sortirait serait un parlement mort né. Aucun député de cette législature de l’imposture ne siégera parce qu’ils auront tout, sauf le temps pour siéger.
 
Et s’ils ne comprennent pas ce que je veux leur dire, permettez-moi d’être un peu plus clair. Si un miracle se produit et qu’ils organisent ces élections, puis en proclament les résultats, la tempête, notre tempête emportera sur son passage tous les traîtres fils de la Nation qui auront collaboré avec l’ennemi. Si nous voulons être gentils, trop gentils, nous nous contenterons de dissoudre ce parlement inexistant en droit et dans notre esprit.
 
Mais nous ne sommes pas gentils avec les ennemis. Et notre devoir est d’être un modèle pour les générations futures. Alors l’imposture sous quelque forme qu’elle se présente, sera anéantie. A tous les prix !
 
L’honneur et la dignité de la Nation en dépendent. Et cela s’impose pour que plus jamais dans l’histoire de la Côte d’Ivoire, aucun fils indigne ne pactise avec l’ennemi pour assouvir ses intérêts personnels au détriment du peuple.
 Nous avons un devoir d’éducation à travers des actions révolutionnaires sans partage et sans état d’âme.
 
Alors Patriotes et dignes fils de Côte d’Ivoire, le FPI/CNRD, sortez immédiatement de ce débat sur les soi-disant élections législatives. Et consacrez-vous à travailler sur les chantiers de l’après Ouattara.
 
Quiconque ramera à contre-courant de notre engament révolutionnaire risque bien d’avoir à s’expliquer demain ! Et demain, c’est aujourd’hui.

A Très bientôt.
                                                      
Hassane Magued

Laisser une réponse