Adebayor : Que cherche t-il encore dans la merde togolaise?

0

C’est fait ! L’internationale et capitaine des Eperviers, Emmanuel Adebayor a décidé de « re-manger » le plat dans lequel il avait craché. Dans un Togo où le pouvoir saisi toutes les occasions pour se faire bonne conscience que quelque chose marche, c’est une victoire de plus. En attendant qu’on nous bassine dans les oreilles que ce fut sur « instruction personnelle » du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, une délégation aurait visité le joueur dans sa tanière ghanéenne. Alors qu’on tablait que le capitaine Adebayor allait donner une bonne leçon de conduite à une fédération qui n’a aucun  respect pour les joueurs et pour les fans des Eperviers, l’homme vient de faire l’erreur de sa vie, l’erreur dans sa carrière de football international. Plus que fier, il se confie sur RFI : « J’ai connu des hauts et des bas en sélection et à un moment, j’ai décidé d’arrêter. Maintenant, j’ai décidé de revenir ». Pour celui qui disait connaître les tenants et les aboutissants de tout ce qui s’est passé sur la route de Cabinda, ça ne fait pas grand capitaine ! On croyait que pour l’honneur et la mémoire de (Amélété Abalo et Stane O’Cloo) et des blessés, dont le portier Kodjovi Obilalé il allait aller au bout de sa logique. Faut-il croire qu’au Togo, la parole est pour distraire les uns et les autres ?

Pour se donner raison de n’avoir pas été à la hauteur, le longiligne de Tottemham est plus que évasif : « C’est toujours un honneur que de défendre les couleurs nationales », lesquelles  couleurs nationales? Celles qui  ont tué des compatriotes togolais  en Sierra-Leone et en Angola sans qu’aucune enquête minutieuse ne se soit diligentée ou celles qui ont humilié toute l’équipe et le Togo à la face du monde entier en Allemagne lors de la coupe du monde ? Mais l’intrépide capitaine fini sa course par une sortie  qui fait dire que les échecs de l’équipe à toutes les compétions internationales seraient dû à son absence, faisant de facto de lui un incontournable : « Je suis toujours resté en contact avec mes coéquipiers qui me disait que sans moi, c’est toujours difficile ». Autant demandé à Prince Kevin Boateng  pourquoi il a mis fin à sa carrière internationale, il y a seulement une semaine avec le Ghana. Autant demandé à Socrates, Zico, Michel Platini qui mirent fin à leur carrière dans l’équipe brésilienne comme française quand ils étaient au summum de leur gloire. Adebayor voulait un second échec, une seconde humiliation dans sa vie de footballeur…il est bien parti pour l’avoir dans la merde togolaise.

Malika Igomzipké Lynx.info

Laisser une réponse