Côte d’Ivoire : Chasse aux proches d’IB. Le CJA-IB réagit

0

 

Le CJA-IB, dans son communiqué de presse du 26 mai 2012 dénonçait l’arrestation arbitraire, dont est victime Mr Hamed SANOGO.

Le CJA-IB, a également alerté la communauté   nationale et internationale sur l’état de santé critique de Mr SANOGO dans le camp de torture du commandant FOFIE  Kouakou. Dans ce même communiqué, le CJA-IB s’irritait devant la passivité des instances onusiennes en côte d’ivoire, face à toutes les violations massives des droits de l’homme.

Suite à ce communiqué et à l’intervention du secrétaire général et porte-parole du collectif pour la vérité et la justice sur l’assassinat de IB, DOUMBIA KADER, sur les ententes de radio France  internationale , Mr GNENEMA Coulibaly, ministre ivoirien des droits de l’homme a réagi sur les ententes de la même radio. Dans sa réaction, il a accusé le CJA-IB, de vouloir soustraire Mr SANOGO de la justice.

Ce qui n’est pas vrai, car le CJA-IB défend les valeurs de la justice.  Le CJA-IB, réaffirme que Mr SANOGO est détenu parce qu’il est un proche de IB. 
 Sa détention est arbitraire, car aucun  chef d’accusation ne lui a été signifié devant une juridiction saine, impartiale. Il n’a ni été entendu par le procureur militaire, ni par le procureur de la république. Il est tout simplement à la merci de ses tortionnaires.

Par ailleurs, les propos du ministre   GNENEMA  au sujet du commandant FOFIE  sont une insulte aux organisations des droits de l’homme qui ont effectués des enquêtes qui ont abouti à la prise de sanction onusienne contre Mr FOFIE KOUAKOU. Le ministre a également insulté, les victimes et les familles des victimes du commandant FOFIE.

Une telle attitude de la part d’un ministre aussi important, qui doit lutter contre l’impunité, et faire respecter les droits de l’homme en côte d’ivoire ne rassure pas les ivoiriens, à faire confiance à leur justice.  

En cherchant à défendre un criminel de guerre, le ministre GNENEMA, s’est discrédité lui-même.
Le CJA–IB, n’est pas étonné de cette sortie désastreuse du ministre, car lorsque FOFIE assassinait  une centaine de personnes dans le conteneur à Korhogo dans le nord de la côte d’ivoire en 2004, l’actuel ministre des droits de l’homme était le conseiller juridique de Guillaume SORO.       
Le Président de la république doit prendre toutes les dispositions nécessaires, d’une part pour que Hamed SANOGO  qui, est arbitrairement détenu à Korhogo soit libéré sans conditions, afin qu’il puisse bénéficier de soins rapidement, et d’autre part qu’une enquête soit ouverte pour connaitre les circonstances de l’arrestation de Mr SANOGO Hamed.

Pour terminer, le CJA-IB demande aux autorités ivoiriennes, de tout mettre en œuvre, pour faire cesser la chasse aux proches d’IB, car en côte d’ivoire aujourd’hui être proche d’IB est devenu une véritable source d’ennui.       

Le secrétaire général
 
 Kader Doumbia  
 +33(0)652147814
  
doumbiakader93@yahoo.fr ou cjaibc@gmail.com

Laisser une réponse