Côte-d’Ivoire Franck Kouassi Sran (Communication de Banny) «Notre candidat a fourni les preuves de doublons à la CEI »

0

 

En outre, il a été décelé des personnes inscrites mais non encore nées dont les années de naissance sont entre autres, 2020, 2023, 2026, etc.

Présidentielle 2015. Affaires « doubles inscriptions sur la électorale définitive

En fin de matinée de ce 22 octobre 2015, une délégation commise par le Premier ministre Charles Konan Banny s’est rendue au siège de la Commission Electorale Indépendante (CEI), aux Deux-Plateaux pour y fournir les preuves de l’existence de doubles inscriptions sur la liste électorale définitive de 2015. Au sortir de cette rencontre, M. Franck Kouassi SRAN, responsable de la communication auprès du candidat Charles Konan, membre de la délégation, a fait la déclaration qui suit :

« Sur instruction de M. Charles Konan BANNY, candidat à l’élection du Président de la République de Côte d’Ivoire nous venons, en compagnie de Me. Konan Yao, huissier de justice, de fournir à la Commission Electorale Indépendante un échantillon de preuves de doublons décelés dans un examen liminaire de la liste électorale 2015 dite définitive.

Le candidat Charles Konan BANNY a ajouté à cette première série de pièces à conviction, un échantillon d’autres anomalies relevées sur cette liste et concernant des mineurs qui y sont inscrits.

En outre, il a été décelé des personnes inscrites mais non encore nées dont les années de naissance sont entre autres, 2020, 2023, 2026, etc.

Par rapport à ces éléments incontestables, d’ailleurs loin d’être exhaustifs, le candidat Charles Konan BANNY, s’interroge sur la fiabilité de cette liste qui doit conduire la Côte d’Ivoire à des élections libres, transparentes, crédibles et apaisées.

A la question de savoir pourquoi le candidat, aux dires de la CEI, a attendu 3 jours avant de présenter ces preuves, le collaborateur du candidat a ajouté :
« Contrairement au développement tendancieux du communiqué que vous citez en référence, communiqué diffusé en boucle sur les antennes nationales et dans la presse, voici la stricte réalité.

C’est par un coup de téléphone, le lundi 19 octobre 2015, que la CEI joint un membre de la Direction Nationale de Campagne de M. Charles Konan BANNY pour l’informer que le candidat ou son mandataire est invité à une séance de travail portant sur les affirmations de présence de doublons sur la liste électorale 2015.
En guise de réponse, le représentant du candidat lui conseille plutôt et avant tout, l’envoi en bonne et due forme d’un courrier pour confirmer la démarche verbale. Ce courrier invitant le candidat et son équipe technique à une séance contradictoire sur les « doublons » ne parvient au « QG » de campagne de M. Charles Konan Banny que vers 19h 30 le 19 octobre 2015 !

Sans attendre la réponse de l’équipe de M. Banny, le même soir, un communiqué de la CEI est diffusé sur les antennes de la RTI, faisant croire que les pièces à conviction brandies par le candidat Charles Konan Banny se feraient attendre.

Le lendemain, mardi 20 octobre 2015, au cours d’une conférence qu’il avait déjà prévue la veille, le candidat Charles Konan Banny livre les éléments de preuves sur les doubles inscriptions en sa possession.

Le jour suivant, mercredi 21 octobre 2015, le candidat instruit ses collaborateurs à l’effet de commettre un huissier en vue de transmettre à la CEI, un échantillon de preuves de doubles inscriptions sur la liste électorale 2015 dite définitive. Formalité exécutée ce jeudi 22 octobre 2015, entre 11h et 12 h.

Par conséquent, il n’est pas exact de soutenir, dès le mercredi 21 octobre 2015, que cela fait trois jours, que l’on attend pour connaître les preuves d’irrégularités annoncées par le candidat Charles Konan Banny ! Voilà donc les faits, sincères, tels qu’en eux-mêmes »

{fcomment}

Laisser une réponse