Congolaises, Congolais, connaissez-vous la société dénommée « Corporate Location Services – (CLS) » basée à Pointe-Noire ?

0

Corporate Location Services (CLS) est l’une de ces nombreuses entreprises créées par les membres du clan Nguesso dans le seul but de se faire de l’argent au détriment de l’Etat.

Officiellement son patron s’appelle Marc Emmanuelli. Mais en réalité ce dernier n’est qu’un homme de paille. Il est l’homme de paille d’Edgar Nguesso. Pour en savoir plus, cliquez sur le lien : http://m.basango.info/Marc-EMANUELLI_a1050.html. Ce document date de 2010. Depuis, Marc Emmanuelli est devenu le Directeur de Gunvor Congo (en plus des locations de voitures et de maisons appartenant au clan Nguesso) et à ce titre, il est au cœur d’un autre scandale, pétrolier celui-là (vous avez dit cargaisons de souveraineté ?).

Pourtant longtemps, Marc Emmanuelli avait une réputation sulfureuse au Congo et le défunt Jo Chelala n’est plus là pour en témoigner. Comment un petit aventurier sans diplôme peut avoir une pareille trajectoire autrement que par un pacte de corruption avec un membre du clan au pouvoir?

Edgar Nguesso en a fait son homme de paille, un de ses hommes à Pointe-Noire et ailleurs. On parle d’Espagne aussi.

Le commerce de location de voitures de luxe et de villas grand standing dont il est question ici est un incroyable scandale comme seuls les membres du clan Nguesso savent en être à l’origine. Les compagnies pétrolières n’ont pas le droit de posséder des véhicules automobiles. Ils sont donc obligés d’avoir recours à la location.

Et qui sont les loueurs ? Les membres du clan Nguesso ; les enfants, les neveux, car ce sont les seuls à pouvoir obtenir des contrats des pétroliers. Personne d’autre ne peut prétendre obtenir ces marchés très juteux. Point besoin de souligner que Cendrine Sassou Nguesso loue des avions et des hélicos comme sont ex-mari italien.

Les tarifs sont très élevés, de 50 000 à 300 000 francs CFA par jour suivant les modèles de véhicules. Les pétroliers s’en moquent car cela rentre dans les frais généraux et donc déductible de leurs impôts.

Combien de véhicules sont en location entre TOTAL, ENI, MURPHY et autres compagnies pétrolières présentes à Pointe-Noire ? Au bas mot entre 1000 et 2000 véhicules pour un chiffre d’affaires journalier compris entre 150 et 300 millions de francs CFA, soit 3 à 4 milliards de francs CFA qui sont payés chaque mois par les opérateurs pétroliers présents à Pointe-Noire. Sans cela, leurs personnels ne peuvent pas rouler…..

En sus des taxes légales obligatoires auxquelles sont assujetties les compagnies pétrolières, ces frais de locations viennent ainsi gonfler artificiellement les coûts de la production congolaise de pétrole mais c’est surtout autant de charges déductibles que le Trésor Public ne percevra pas en impôts. Cet argent qui constitue un manque à gagner pour le Trésor va donc directement dans les poches d’Edgar Nguesso et son homme de paille Marc Emmanuelli.

Ce commerce de location de voitures de luxe est encore plus juteux pour Edgar Nguesso et son homme de paille, car leur entreprise Corporate Location Services (CLS) bénéficie de passe-droits douaniers. D’ordinaire une telle affaire est déjà bien juteuse lorsque les prix de la location se situent sur des véhicules qui se sont acquittés de tous les droits de douane et taxes élevés qui plus que doublent le prix d’achat. C’est autant dire qu’elle est encore plus rentable et plus juteuse lorsque les taxes sont d’un niveau ridiculement bas ou totalement exonérées !!!

Au bout de 4 à 5 mois à peine le prix du véhicule est donc totalement amorti. Tout est bénéfice par la suite. Et lorsque le véhicule est revendu en occasion à moins de 18 mois, d’Edgar Nguesso et son homme de paille font encore plus de bénéfice car revendu plus cher qu’au prix d’achat !

Voilà le trafic des locations de voitures, un monopole familial imposé aux amis opérateurs pétroliers. Tous volent ! Les victimes ce sont les Congolais, le Peuple Congolais !!! Et tout cela au détriment du Trésor Public, bien évidemment.

Les villas à Pointe-Noire sont de la même veine. Les membres du clan Nguesso ont des centaines de villas grand standing en location à Pointe-Noire, louées aux pétroliers ou autres. Ils y possèdent également des hôtels de grand luxe. Les Libanais, les Blancs et maintenant les Chinois servent de prête-noms pour blanchir l’argent…

Sous d’autres cieux cela pourrait s’apparenter à un délit d’initiés. Même s’il n’est pas question ici de délit boursier, il va de soi que cette pratique dans laquelle les membres du clan Nguesso sont passés maîtres s’apparente bien à des délits d’initiés. En effet, en vertu de leurs positions au niveau de l’Etat ou dans l’exercice de leurs fonctions, les membres du clan Nguesso sont amenés à détenir des informations privilégiées qui les placent dans cette situation de personnes dites initiées. De ce fait, en créant directement ou par personne interposée des entreprises en se basant sur des informations dont ne disposent pas les autres et relevant de l’utilisation ou la communication d’éléments privilégiés qu’ils possèdent à effet d’engranger des gains illicites lors de transactions ils commettent à l’évidence des délits d’initiés.

Bienvenu MABILEMONO

S.G du Mouvement pour l’Unité et le Développement du Congo – M.U.D.C

 

Laisser une réponse