Communiqué du CMDT sur le recensement au Togo

0

Le CMDT demande un comptage transparent et contrôlable de la diaspora

Avec une espérance de vie au Togo de 61 ans pour les hommes et 65 ans pour les femmes en 2008 (source Banque mondiale, 2010), le recensement de la population est un évènement majeur qui ne survient que très peu souvent dans la vie d’un citoyen togolais vivant au Togo. Le dernier recensement date de 1981, soit il y a près de 30 ans.

Les Togolaises et Togolais de la Diaspora ont été informés par le site officiel du Gouvernement que le recensement général se déroulerait simultanément dans les représentations diplomatiques du Togo. A ce jour, alors que le recensement a démarré, de nombreux membres de la Diaspora togolaise ont interpellé le CMDT pour s’étonner de ne pas avoir été consultés et que de nombreuses ambassades n’aient pris aucune disposition particulière à cet effet. Le CMDT interpelle le Gouvernement togolais et réclame la liste des ambassades et la procédure officielle de comptage des citoyens togolais de l’extérieur.

Pour faire suite aux nombreuses interrogations formulées auprès du Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise (CMDT), cette organisation bien connue des Togolais de la Diaspora et du Gouvernement togolais, ne peut que constater le traitement discriminatoire infligé aux Togolaises et Togolais qui forment la sixième région du Togo.

Il importe de rappeler que le CMDT qui a pour vocation de rassembler les Togolais de l’étranger, quelle que soit leur appartenance religieuse ou politique, proteste, avec véhémence, contre cette absence d’information qui risque d’exclure une partie importante de la population togolaise, celle qui a envoyée plus de 385 millions de $US au Togo entre 2009 et 2010 (source Banque mondiale, 2010). Par ailleurs, cette discrimination conduit à exclure d’office les membres de la Diaspora de la participation aux prochaines élections et de l’attribution de cartes d’électeurs.

1. Le CMDT demande au Gouvernement de corriger l’oubli.

La Diaspora est une partie intégrante à prendre en considération pour mesurer le poids du Togo à l’international mais aussi pour offrir des opportunités en termes d’expertise, de soutiens divers et de solidarité entre les Togolais.

C’est pourquoi, le CMDT demande au Gouvernement togolais de faire diligence pour corriger cet oubli fâcheux en réintégrant la Diaspora dans le processus de recensement et en fournissant les modalités de comptage et de contrôle transparents au CMDT, l’organisation commune de la Diaspora togolaise. En réparant le tort causé à l’ensemble de la Diaspora fort de ses 1,5 à 2 millions d’âmes togolaises, le Gouvernement donnera un signe positif de respect envers cette Diaspora qui n’a pas ménagé ses efforts pour soutenir le Peuple togolais lors de ses moments difficiles. Le CMDT rappelle que tous ses membres, se sont engagés pour prendre leur part dans le retour de la confiance au Togo et dans l’indispensable processus de refondation démocratique de notre République.

Afin de pouvoir informer les membres de la Diaspora, le CMDT demande aux autorités togolaises de bien vouloir faire parvenir dans les plus brefs délais, les informations relatives aux formalités nécessaires pour se faire recenser dans nos représentations diplomatiques.

En l’absence des initiatives des ambassades togolaises à l’étranger sur le recensement, le CMDT se chargera de relayer les informations à l’ensemble de la Diaspora togolaise afin que toutes les personnes qui le souhaitent puissent se faire recenser. Ce comptage est d’autant plus important à la Diaspora elle-même qu’il lui permettra d’avoir une idée quantitative de sa représentation à l’étranger ainsi que sa répartition géographique.

2. Le CMDT rappelle ce qui suit :

Tout en s’indignant du traitement subi, le CMDT affirme que le recensement et le découpage électoral qui s’en suivra, devront se faire sur une base de consensus et de transparence. Ce sera un gage de la confiance retrouvée pour repartir sur des bases nouvelles et reflétant la vérité sur la population togolaise. Cela ne peut que contribuer à pacifier l’atmosphère générale. C’est pourquoi, le CMDT prend ici à témoin l’opinion nationale et internationale. Les communautés africaine et internationale dont l’Union Européenne qui finance cette opération ne peuvent laisser faire un processus de comptage où l’ensemble de la Diaspora togolaise sera simplement oubliée par le fait d’une décision unilatérale ou pour d’autres raisons inavouées des autorités togolaises. Le CMDT reste par ailleurs attentif aux propositions qui lui seront faites pour compenser le retard d’information sur le recensement et laisser le temps nécessaire aux membres de la Diaspora d’accomplir leur acte civique. Chacun a bien sûr conscience de l’importance de ce geste pour l’avenir du Togo.

Le CMDT est prêt pour soutenir le processus de comptage transparent et exige du Gouvernement togolais de créer réellement les conditions d’une véritable unité nationale pour que tous les Togolais de la Diaspora puissent se mobiliser pour ce recensement, base du dénombrement du Togo de demain.

Fait à Lille le 09 Novembre 2010

Pour le Conseil Mondial de la Diaspora Togolaise,

Dr Martin AMOUZOU

Coordinateur Général

Laisser une réponse