Faure : Combien de « Gnassingbé » veut-il mettre en prison pour diriger le Togo comme Nabuchodonosor Ier ?

0

Le plus « intelligent » sinon le plus instruit chez les Gnassingbé a encore frappé. Cette fois-ci, il sait fait plaisir avec Toyi le second quidam et frère jumeau de Kpatcha Gnassingbé. Dans le cercle très fermé de Faure, on parle de « mesure préventive ». Bien que, ceux à qui il fait aveuglement la guerre n’ont jamais été des cas dangereux  pour les Togolais ; si ce n’est les « zébrures rouges » de Faure lui-même qui terrorisent la population ! Et pourtant, quand il avait pris sur lui de faire en vingt quatre heures trois coups d’Etat un 5 février 2005, violant toutes les lois de la république, tous les nervis qui ne sont autres que, ses demi-frères qui souffrent aujourd’hui dans leur chair de sa méchanceté étaient au front. Kpatcha qui lui a ouvert le boulevard de la présidence est depuis un paria du clan très restreint dans lequel amis et véreux gravitent autour de Faure. Mieux, une source nous a bien laissé entendre à Lynx.info, que même libéré,il y a de fortes chances que le député de la Kozah  reste aveugle à vie. Pour le bonheur de Faure ! Il le voulait ainsi.  D’ailleurs, Mimi la femme du député avait déjà averti sur la santé de son mari sans être écoutée :« Il souffre des maux de reins et d’yeux, de l’hypertension bref il souffre de beaucoup de maladies. Les médecins prescrivent des médicaments que nous ne retrouvons pas dans les pharmacies. Nous sommes obligés de négocier avec les pharmaciens pour qu’ils nous trouvent des médicaments équivalents. » racontait-elle au micro du confrère Légende fm.

Le demi frère Essolizam qui officiait  au lendemain de la mort du père dictateur en 2005 comme intendant de son musée et très proche du député Kpatcha avant de lui tourner le dos devant le juge Abalo Pétchélibia serait entre une maladie qui peut l’amener aux côtés de son père défunt. Depuis sa sortie de prison, « Judas Escariot » des Gnassingbé n’a plus retrouvé ses forces.  Aurait-il été empoisonné ? Souffrirait-il d’une maladie avant de rentrer au goulag du célébrissime Massina Yetrofei aujourd’hui en formation pour service rendu à la dictature au lieu d’être à son tour en prison ? Autant de questions sur lesquelles Faure reste muet comme une carpe. Tout dernièrement, on a  vu la  fille ainée du général ; Augustine alias « Tina » se la jouer « Sans domicile fixe » SDF sur la rue Maréchal Maunoury dans les appartements de  tous les Togolais en attendant que Nicolas Sarkozy revienne au pouvoir en France et mette de l’ordre avec ses Karchers. Tout ce bordel fait un peu trop ! Faure Gnassingbé est pratiquement devenu pour sa famille biologique un problème. Pour les Togolais une calamité.  Et pourtant, quand le Pr. Alpha Konaré, ancien secrétaire de l’UA  prédisait qu’il y aura bel et bien chez les Gnassingbé une révolution de palais, il y avait le très corrompu nigérian Olésegun Obasandjo pour faire tourner les yeux de tous les Africains. Comme quoi, pour le Togo, Faure était l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Nous y sommes !

Faure : Entre généraux corrompus et amis véreux et cyniques !

Quand le patriarche de la famille Gnassingbé et des  kabyè casse la pipe, une petite lettre ouverte d’Agbéyomé Kodjo, ex premier ministre, ex président de l’Assemblée et grand témoin de la cour aurait pu l’ouvrir les yeux et le bousculer les méninges : « Essozimna, ton parcours universitaire aurait du t’éclairer à te garder de prendre des risques qui te font passer dans l’opinion internationale comme un imposteur, et un dictateur amateur. ».  Plus loin, l’enfant de Tokpli enfonce le clou : « Ce sont les mêmes qui ont poussé ton père dans son isolement vis-à-vis du peuple, qui te poussent à t’éloigner du bon sens. C’est le même réseau transnational qui te prend en otage et te manipule à tuer tes compatriotes. Ce sont les mêmes conseillers de mauvais augure, qui t’encouragent à te vêtir de l’habit d’un tyran junior, pendant que loin du feu des projecteurs, dans l’anonymat et en toute impunité, ils siphonnent la seule chose qui les intéresse: «votre» argent ». Au lieu de s’asseoir et de trier avec qui marcher dans la smala de ses lugubres conseillers qui ne l’aiment que pour son argent, curieusement, il est plus de mèche avec ceux qui l’aident à brimer et à humilier demi-frères comme demi- sœurs donc, son sang. En pôle position de ces  méchants, vient les officiers et les généraux tous kabyès. En seconde position, des parvenus. Ils sont pour la plupart non élus, donc inconnus du public mais avec une capacité de nuisance inégalée sur l’argent public des Togolais. Abass Kaboua  les appelle ces « fils de paysans » qui ont pris la République en étau et qui sont devenus du jour au lendemain des multi millionnaires et des multimilliardaires. Le très « mouchard » et colonel Assih Agossoye qui s’est exilé en France sous le père et est rentré au pays sur conseils du fils serait devenu le néophyte qui conseil Faure de la manière la plus « gondolé ». Quant au colonel Kouma  Bitenewè alias BIT (le vrai ministre de la Défense) et apparatchiks lui donnent des conseils de faire disparaître frères et sœurs et de mater tout kabyè qui refuserait de danser au rythme voulu. Le colonel Félix Kadangha et beau frère direct de Faure est quant à lui, le bouclier protecteur du prince. D’ailleurs, de ces généraux et officiers corrompus kabyè, le très virevoltant patron du Mouvement des Rénovateurs Centristes, Abass Kabou nous dira à Lynx.info que ces généraux sont, ceux qui ont trompé Kpatcha : « Ils venaient voir Kpatcha, qui pour des problèmes de santé, qui pour des problèmes de soins de madame et des enfants qui étudient en Europe. Le député les versait des millions avant qu’ils ne s’en rendent compte que, le vrai pouvoir se trouvait du côté de Faure. Ils quitteront un à un Kpatcha pour se rapprocher « faurtement» de Faure. Résultat, on a vu comment le coup d’Etat de Pâques à été monté de toute pièce». C’est dans ce décor surréaliste animé par de faux types que Faure nage et s’y plaît. La nouvelle garde composée d’amis d’enfance, des opportunistes de 2005 comme des « sorciers blancs » qui disent le conseiller ont pris d’assaut les couloirs de la Marina [ Ndlr, palais présidentiel] où trône l’homme dont les Nations Unies et leur mentor Doudou Diène ont compté 400 Togolais morts pour un fauteuil présidentiel ne sont pas du reste. Chacun s’enrichit à une vitesse à donner le vertige au premier venu comme les journalistes de Lynx.info qui en savent désormais trop, sinon un peu trop.

On le sait, Faure est un président « bling-bling » avec des comportements « bling-bling » quand il s’agit de mater ses demi-frères et les Togolais. Mais à la différence de Nabuchodonosor Ier qui avait une grandeur et un rêve de voir  Babylone son empire s’étendre du moyen Orient en Asie, notre prince n’a qu’un rêve : étendre son pouvoir de Kpalimé à Kara et le consolider par le mensonge et les coups tordus.  Pour le bonheur de maman Sabine, de ses sœurs directes, des généraux et amis corrompus… Bienvenue dans la république de l’Esprit Nouveau !

Camus Ali Lynx.info

 

Laisser une réponse