Colonel-ministre Yark Damehane : Il devrait prendre la porte de sortie du gouvernement

0

Dans l’affaire des incendies des marchés de Kara et de Lomé, s’il y a un ministre qui devrait rendre le tablier d’ores et déjà, c’est bien le colonel Yark Damehane de la Sécurité et de la Protection Civile. L’homme a failli à sa mission de protéger les commerçantes, commerçants et leurs biens en territoire togolais. L’on a du mal à accepter que les deux plus grands marchés du pays aient été incendiés dans l’intervalle de trois jours. Le premier, celui de Kara localité située à 420 km au nord de Lomé prend feu le 09 janvier 2013 et trois jours après, soit le 12 janvier celui de la capitale Lomé part en fumée. Deux incendies de grande ampleur en trois jours d’intervalle, c’est de trop pour que le ministre de la Sécurité soit encore en place. Dans un pays normal avec un ministre de la sécurité normal, l’incendie du marché de Lomé aurait été évité.

 Déjà suite à celui survenu au marché de Kara, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile Yark Damehane devrait être sur le qui vive et aurait pris des dispositions pour empêcher le second incendie de Lomé. Mais n’étant pas dans un Etat normal avec des ministres normaux, le colonel Yark Damehane de la Sécurité et de la Protection civile a laissé le grand marché de Lomé partir en feu trois jours seulement après celui de Kara. Après ces deux incendies au cours desquels il n’a pu rien faire, le ministre de la sécurité Yark Damehane sort de son sommeil, retrouve tous ses sens et se verse dans des interpellations et inculpations tous azimuts. L’on se croirait dans un conte de fées. Inculpations et interpellations qui n’ont visé d’ailleurs que les responsables d’un seul camp. Le ministre connaissait donc les coupables et leurs commanditaires mais a laissé faire ?  Sinon, où étaient-ils lui et ses collaborateurs au moment où les marchés de Kara et de Lomé prenaient feu? Au Lynx, nous persistons et signons, le ministre de la Sécurité Yark Damehane a failli à sa mission. Il devrait être poussé vers la sortie. Au fait, les ministres démissionnent-ils au Togo en particulier et en Afrique en général ?

 Taffa Biassi Lynx.info

Laisser une réponse