Claude Ameganvi : Jean Degli est dans les bras du RPT depuis plusieurs années

0

 

Lynx.info : Nicolas Lawson du PRR décrit Jean-Pierre Fabre comme un populiste. Beaucoup mette en doute ses capacités d’homme d’Etat. Comment vous le décrivez-vous ?

Claude Ameganvi : D’abord au sujet de Nicolas Lawson, en réalité le plus grand populiste de tous les temps au Togo, puisque c’est lui qui inspire votre question, je dois dire que sa sortie n’a qu’un seul objectif : dans l’actuelle situation togolaise où on entend parler d’un prochain remaniement ministériel, faire grand bruit en « chargeant » Jean-Pierre Fabre pour faire un appel du pied au génocidaire Faure Gnassingbé pour qu’il le nomme – enfin – comme ministre de son gouvernement. Or, trois semaines à peine auparavant, il avait appelé le même Fabre pour lui dire qu’il voulait manifester aux côtés du FRAC contre le projet de loi liberticide de Pacal Bodjona… C’est donc dire tout l’opportunisme du personnage qui, n’étant pas à une première volte-face du genre, ne mérite pas qu’on prenne trop au sérieux ses propos, généralement dictés par ses intérêts personnels du moment.

Quant à Jean-Pierre FABRE, je retiens pour ma part que le peuple togolais a massivement voté pour lui à l’élection présidentielle du 4 mars 2010 et que cela suffit pour qu’on le laisse exercer les pouvoirs dévolus à un homme d’Etat. Ce n’est qu’après cela qu’on pourrait le juger car ce n’est qu’à l’ouvrage qu’on peut juger l’artisan. Tout le reste n’est qu’une campagne téléguidée par le RPT pour maintenir Faure au pouvoir !

Ceci étant, en Jean-Pierre, j’ai un ami et un camarade de combat qui est resté fidèle à ses convictions depuis le soulèvement populaire du 5 octobre 1990 et fait preuve d’un courage exemplaire depuis plus d’un an de résistance que nous menons, ensemble, face au pouvoir RPT. Ces qualités que j’apprécie, le différencient à mes yeux de ces pseudos « leaders » qui ont presque tous trahi le peuple togolais en allant collaborer au gouvernement avec le RPT moyennant de substantielles rétributions.

Lynx.info :….mais les Togolais attendent toujours la victoirepromise par Jean-Pierre Fabre avec les marches du FRAC. Vous la voyez venir ?

Un peu plus tôt, un peu plus tard, cette victoire viendra nécessairement car nous savons, au Parti des travailleurs, que le régime RPT est condamné par l’histoire. Vous devez, avant tout, comprendre que ce qui a retardé l’avènement du changement promis au peuple togolais par l’ensemble de l’opposition démocratique et pas seulement par Jean-Pierre Fabre, c’est l’effet nocif des trahisons de notre lutte par les pseudos « leaders » dont je parlais auparavant. C’est cela qui mine jusqu’aujourd’hui les bases de notre marche vers la victoire y compris depuis la présidentielle de l’année dernière car vous êtes loin d’imaginer l’effet démoralisateur qu’a par exemple le ralliement de Gilchrist Olympio au régime RPT sur le peuple togolais. Mais, une fois que ce dernier aura fini de digérer et de surmonter cette nouvelle trahison, une nouvelle donne s’ouvrira dans la situation togolaise qui peut basculer subitement à tout moment si on juge par le niveau intolérable atteint par les souffrances qu’endure la population.

Lynx.info :Faure, le gouvernement comme le RPT semblent vous ignorer en travaillant avec les AGO de GilchistOlympio. Apparemment la communauté internationale les préfère à vous du FRAC. C’est Ça ?

Je n’ai que faire de la préférence de tel ou de tel traître par la mal nommée « communauté internationale » car je ne me suis jamais déterminé par rapport à elle qui, regroupement des grandes puissances impérialistes, ne songe qu’à défendre ses intérêts et à piller le Togo où elle a installé et maintient, à cet effet, le pouvoir du clan des Gnassingbé. C’est au peuple togolais seul qu’il appartient, en toute souveraineté, de prendre en main son destin et non à une prétendue « Communauté internationale », responsable de guerres qui ensanglantent l’Afrique et le reste du monde, de le faire à sa place !
Enfin, une précision, au Parti des travailleurs, nous ne sommes pas membres du FRAC mais plutôt son allié. Cela, pour des raisons essentiellement idéologiques qui nous permettent cependant de réaliser, avec les organisations qui en sont membres, une unité d’action sur des questions précises ou de principe. C’est notamment le cas pour la défense de la démocratie et des libertés comme nous le faisons à travers le combat que nous menons ensemble depuis plus d’un an contre la fraude qui a entachée l’élection présidentielle du 4 mars 2010 et se prolonge aujourd’hui contre le projet de loi liberticide de Pascal Bodjona et de Jean Yaovi Dégli.

Lynx.info : Le commissaire européen Patrick Spirlet parle des avancées avec Faure au pouvoir. L’opposition frontale et son échec ne va pas-t-il donner raison à GilchristOlympio ?

D’abord, ce que dit Patrick Spirlet qui, que je sache, n’a pas le titre de commissaire européen, montre bien qu’il est au service du pouvoir du clan des Gnassingbé et/ou inversement.
Ensuite, je me fous pas mal de ce que dit ce sinistre individu parce que le Togo ne lui appartient pas, ni d’ailleurs à Gilchrist Olympio qui, rassurez-vous, l’a très bien compris depuis qu’il a rejoint avec armes et bagages le régime RPT.

Quant aux « avancées avec Faure au pouvoir » je demande qu’on me les montre si j’en juge par l’état de faillite et de décrépitude dans lequel sombre le Togo de jour en jour avec toutes ces informations sur la corruption et la gabegie qui sévissent au sommet de l’Etat alors que notre pays est en ruine, le chômage, la vie chère et la misère n’y ont jamais été aussi ravageurs partout, nos systèmes scolaire et de santé en panne avec ces grèves qui s’y multiplient, etc.

Lynx.info : Vous ne risquez pas de pousser Me Jean Yaovi Dégli du Front-Sage en lui faisant une guerre ouverte dans les bras de Faure donc du RPT ?

Comment peut-on pousser Jean Yaovi Dégli dans les bras du RPT où il est déjà depuis plusieurs années ?
Vous savez, il y a une jeune génération qu’il pense pouvoir abuser : nous la tenons informée et la mettons en garde contre cet individu qui ne fait que s’agiter pour, lui aussi, retourner collaborer avec le RPT dans un nouveau gouvernement qui sortirait d’un prochain remaniement. Il recherche si fébrilement le retour à la jouissance des délices du pouvoir après y avoir goûté, aux côtés de son mentor, le traître Koffigoh et d’Eyadéma, dans le gouvernement de transition mis en place à partir de 1991, que c’en est franchement indécent !

Lynx.info : Comment expliquez-vous qu’après 21 années de lutte, l’opposition Togolaise n’ait pas encore trouvé la formule pour venir à bout du RPT ?

Tout simplement parce qu’elle en a été empêchée par la trahison venant sans cesse de ses propres rangs : des « leaders » qui accaparaient la direction de la lutte du peuple togolais pour la détourner dans des formules bâtardes de gouvernement d’union nationale qui n’ont fait que conduire à l’impasse et que nous, au Parti des travailleurs, n’avons jamais cessé de dénoncer et de combattre !
Maintenant que le paysage politique s’est considérablement clarifié avec leur mise sur la touche, je vous assure que cela ne saurait plus tarder dans une situation mondiale qui met un nouvel octobre 1990 – victorieux cette fois-ci –, à l’ordre du jour au Togo. N’est-ce pas la voie que nous montre le soulèvement des peuples du Maghreb et du Moyen Orient qui a réussi à défaire les régimes tunisien et égyptien et que nous tentons de traduire au Togo, comme nous le voyons d’ailleurs au Burkina Faso, à travers le combat pour dégager Faure Essozimna GNASSINGBE du pouvoir par le mouvement « Faure must go ! » ou « Faure Dégage ! » ?

Lynx.info : La crise ivoirienne semble faire des milliards au port du Togo. L’opposant Claude Ameganvi a-t-il aussi poussé la curiosité sur les recettes ou préfère-t-il les marches de protestations ?

Je trouve quelque peu cynique, inconvenant et déplacé de se réjouir de ce que la sanglante tragédie que continue à subir le peuple frère de Côte d’Ivoire puisse « faire des milliards au port du Togo ». Pour ma part, je ne suis pas curieux ni intéressé de savoir quoi que ce soit sur cette comptabilité aux relents macabres…

Lynx.info : Un mot sur les journalistes et la presse Togolaise….

Ils font un travail remarquable pour la plupart d’entre eux qui sont honnêtes, sincères et recherchent la vérité pour la dire malgré la répression qu’ils en subissent. Ceux-là, je les salue et les soutient comme ils le savent tous d’ailleurs étant par ailleurs, moi-même, journaliste.
Pour d’autres malheureusement, qui se sont mis au service du régime RPT, ce ne sont que des « ventrocrates » comme on le dit si bien.
Ils ont choisi leur camp : nous ne pouvons que les dénoncer et les combattre, chose tout à fait normale dans une société togolaise politiquement divisée.

Interview réalisée par Camus Ali

Laisser une réponse