Ces milliardaires qui font la honte du Togo

0

Ils ont pour noms: Faure Gnassingbé, Kpatcha Gnassingbé, Mey Gnassingbé, Ingrid Awadé, Kpanlou Patassé, Béguédou Atani, Victor James Sossou, Gervais Djondo, Locoh Donou l’architecte proprio de l’immeuble Auba à Lomé,Pascal Bodjona, Kwassi Klutsè, Barry Moussa Barqué etc  Un ancien ministre raconte: « Tous les ministres de Faure sont des commerçants »  Si on prend en compte les défunts, les noms comme ceux de Gnassingbé Eyadema, colonel De Souza Galley, Pali Tchalla reviennent toujours dans la mémoire des Togolais.

A quelques exceptions près, tous ceux qui pèsent un milliard, deux voire des dizaines de milliards en francs de la Communauté Financière Africaine (CFA) se recrutent dans un seul milieu, celui de la politique et aussi dans un seul sérail, le clan au pouvoir, ses proches et alliés qui ont puisé et repuisé à loisir dans les caisses publiques. Qu’ils ne pensent surtout pas que les Togolais ont oublié d’où vient leur fortune.

La plupart d’entre les milliardaires du Togo n’ont hérité d’aucune fortune connue. Personne parmi eux n’est industriel ni homme d’affaires de notoriété comme on en voit dans des pays industrialisés. Au Togo, la politique est le chemin le plus court pour devenir riche et ce, en un temps record. Depuis l’arrivée de Faure au pouvoir, il y en a qui se sont enrichis énormément rien qu’en se désaltérant dans des affaires publiques. Allez, enrichissez-vous comme vous pouvez et faîtes-le savoir à qui veut. Tel est le slogan des riches et nouveaux riches togolais qui achètent de rutilantes voitures pour finir par rouler sur des voies à nids d’autruche. Quel paradoxe! Il n’y a qu’au Togo où on peut assister à un tel spectacle désolant.

Exaspéré par cette rapidité combien révoltante de s’enrichir, l’économiste Aimée Gogue martèle : « En outre, nous savons d’où proviennent les ressources de Ted Turner : ses activités dans les médias ; nous savons d’où les Gates ont accumulé tant de richesse qui leur ont permis d’être sinon la première fortune de la planète, mais d’être classé parmi les dix premières : l’informatique. Je serai intéressé à savoir d’où provient la fortune de Faure. »

Et puis, si et seulement si ces milliardaires qui ont amassé leur fortune au dos du contribuable et de la pauvre population togolaise faisaient profiter les sous volés aux autres. Non, nos messieurs ne veulent pas du tout que des yeux indiscrets découvrent leur pillage. Pour ce faire, ils ont tous investi ailleurs dans des paradis fiscaux ou déposer leurs sous au frais dans les pays du Golfe. C’est la nouvelle destination très prisée par les nouveaux riches du pays. Au moins les Arabes ne sont pas regardants sur la provenance de l’argent comme le font les Européens à l’heure actuelle.
 Faure et sa cour dont les maîtres d’orchestre sont Pascal Bodjona et Gilbert Bawara ne cessent de rebattre les oreilles des Togolais sur leur volonté d’assainir les finances publiques; alors qu’au même moment, des milliards sortent chaque année des caisses d’Etat vers des destinations bien connues des initiés.

Et comme ces milliardaires ne manquent pas d’humour Pascal Bodjona dit sur leur relais au monde ,republicoftogo.com « On va continuer à faire ce qui est bien pour les populations » .Oui ce qui est bien á la population est de  la piller, la détruire et l’humilier faisant d’elle un faire-valoir. Mr Bodjona votre père Antoine Bodjona qui a passé toute sa vie en politique est resté comme les togolais l’ont connu du temps du CUT : sobre et humble.

Quels calculs mathématique et politique font d’un ministre d’un pays classé parmi les plus pauvres au monde, d’un ministre tombé á la décentralisation un milliardaire ?Comment avez-vous pu amasser une telle fortune qui vous fait envoyer votre femme pour un accouchement dans des pays ou les hommes politiques ont pensé au prime abord á la construction d’hôpitaux ? Depuis quand Mr le ministre si vous méritez bien ce nom l’accouchement d’une femme  est une maladie ?
L’humour y va même dans le ciel.Kofi Djondo serait le premier des togolais á se payer des avions pour le prochain décollage de ce qu’il appelle   « ASKY », sa compagnie aérienne.Sa profession connue des togolais : ancien directeur de cabinet de feu Eyadema Gnassingbé

Le hic,ce qui frôle le surréalisme est que tout un pays n’a pas de procureur de la République.
Le dernier curieusement connu des togolais Robert Bakaï que les togolais ont connu avec l’affaire Dupuydauby est lui même dans les escarcelles du Club des milliardaires.

Qui va balayer du Togo de ces fils devenus dangereux pour la République ?

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse