Burkina-Faso des milliers de manifestants, coups de feu nourris – Kafando et Zida séquestrés (actualisé)

0

 

Des coups de feu ont éclaté aux environs du palais présidentiel et de l’aéroport. Des coups de feu nourris retentissent dans le quartier de Ouaga 2000 et de la Patte d’oie. La Radio Omega a cessé d’émettre. La situation est actuellement confuse. Des négotiations seraient en cours.

Actualisé 18H00 TU

Le président de la Transition Michel Kafando et le premier ministre Isaac Zida ont été amenés au camp Naaba Koom par le RSP. (Radio Oméga)

Selon la télévision Bf1 un élément du RSP confirme la prise d’otage qui a lieu en ce moment même au Palais de KOSYAM. « Les preneurs d’otage auraient divisé les membres du Gouvernement en deux groupes et dans des salles distingues. Des négociations seraient en cours avec la Haute hierarchie militaire pour un eventuel denouement », selon l’élément du RSP. (Burkina24.com)

Ce mouvement d’humeur intervient deux jours après la publication d’un rapport de la Commission de réconciliation nationale dont l’une des recommandations demande de redéployer le Régiment de Sécurité Présidentielle (RSP) et de le décharger de la sécurité du Président du Faso. Les élections sont prévues au Burkina dans moins d’un mois, le 11 octobre.

Selon des informations concordantes, des soldats ont pris en otage le palais présidentiel ce mercredi midi, évacuant les ministres de la salle du conseil et refermant le portail d’entrée de la presidence. Aucune revendication ou explication claire n’est disponible jusqu’ici. (lefaso.net)

Le Président de la Transition Michel Kafando et le Premier Ministre Yacouba Isaac Zida sont retenus à la Présidence par un groupe de soldats. Aucune information n’est encore disponible sur leurs motivations. (Burkina24.com)

Le président de Transition, Michel Kafando, le premier ministre, Isaac Zida et tous les ministres pris en otage par des éléments de la sécurité présidentielle alors qu’ils étaient en Conseil des ministres ce mercredi 16 septembre.(Radio Omégafm Officiel)

{fcomment}

 

Laisser une réponse