Alors, Proclamons Agbeyomé Kodjo leader de l’opposition !

0

Arguments avancés : le patron de l’ANC ne serait pas un rassembleur.

Méfiez-vous de ceux qui versent les larmes facilement ! Héros ou loubard (c’est selon) des tueries de Freau Jardin, Agbéyomé Kodjo reste ce qu’il est : dangereux pour la République. Ce n’est pour rien que, Monseigneur Nicodème Barrigah nous a fait plaisir de ne pas trop mettre le doigt dans cet épineux massacre qui a endeuillé des familles entières et dont l’enfant de Tokpli était et reste encore le Belzébul. Dans la commission du prélat, il ne fallait pas mettre le doigt là où il fallait. Histoire, de ne pas mettre à mal Faure Gnassingbé a qui, la commisssion a profité. Idem pour les loubards et assassins de Tavio Amorin qui se baladent dans la plus grande quiétude. Au Togo, il ne faut jamais se désespérer de voir des pères de familles revenir s’aplatir afin que, les Gnassingbé déposent les deux pieds. Avec l’élection présidentielle 2015 qui s’est achevée dans la plus grande cacophonie, on aura tout vu. Des partis d’opposition membre de la CENI qui votaient pour que UNIR [parti au pouvoir Ndlr]gagne, aux anciens ministres hier emprisonnés, humiliés et a qui on a tout arraché prendre d’assaut les réseaux sociaux au point de devenir de véritables fanatiques du parti UNIR donc de Faure Gnassingbé. C’est dans cet ordre d’idées que, Agbeyomé Kodjo ou du moins son colistier Paul Missiagbéto, le responsable de la jeunesse du parti Obuts nous fait l’honneur de nous apprendre dans un caquet aussitôt relayer par Republicoftogo.com que : Fabre n’a pas l’étoffe d’un leader. On voudrait encore….
Arguments avancés : le patron de l’ANC ne serait pas un rassembleur. Le parti OBUTS est allé aux élections législatives avec d’autres partis. C’est la preuve, que l’ANC ne pèse pas autant qu’on pense. Ici aussi, on voudrait encore…

Là où le bât-blesse, le preux d’Agbeyomé qui nous apprend cette petite leçon de démocratie ne nous informe pas du poids de son parti OBUTS. Aux dernières élections, son patron avait fait « Faure » dans son propre village en mordant la poussière. Donc, le fils prodige était revenu bras ballants. Aux présidentielles de 2010, l’homme avait récolté sur toute l’étendue du territoire moins de 10.000 cartes d’électeurs en sa faveur. C’est ce spécimen d’opposant que Jean-Pierre Fabre du haut de ses 1m80 devrait faire les pieds et les mains pour qu’il vienne se joindre à lui. Grosso modo, si Jean-Pierre Fabre n’est pas non pas actuellemnt le leader qu’il faut pour le peuple togolais, surtout ne pas nous dire que, Agbéyomé Kodjo qui nous a fait tout voir, serait cet Orphée revenant d’entre les morts que nous attendons pour nous délivrer de la dictature. Note d’humour : Proclamons Agebeyomé Kodjo leader de l’opposition pour que vive le Togo !

Taffa Biassi Lynx.info
 

Laisser une réponse