Alors, Gilbert Houngbo comment le Togo sera t-il un pays émergent quand vous dormez ?

0

 

En attendant qu’il fasse du Togo d’ici vingt un pays émergent, il faut se reposer d’abord en dormant (confert photo ci-dessus). Quand il se réveillera, il pourra redresser le  Togo nous assure et rassure l’homme. Lui, c’est bien Gilbert Foussoun Houngbo, premier ministre actuel du Togo sous la gouvernance de Faure I et II. Et en qualité de menteur fieffé ex-nihilo, il a déjà fait ses preuves. Alors que le Togo ployait et ploie encore sous le poids de la pauvreté et de la corruption, le tandem Faure Gnassingbé et Louis Michel, alors commissaire de l’UE le déniche pour cacher d’une main cette souffrance togolaise. Rapidement, le natif de Blitta apprend la leçon. Pour rester longtemps, il faut commencer un peu tôt avec les mensonges aussi. Dans un Togo où l’analphabétisme a depuis gagné le terrain, le peuple n’a aucune chance de découvrir à temps le néophyte en habit de sauveur.  » Je vais réduire d’ici six mois la pauvreté «  lance t-il sous le regard hilare des journalistes venu l’écouter. Le stratège du PNUD, la boîte la plus corrompue des institutions onusiennes selon les mots de Nicolas Lawson du PRR ne demandait pas aussi mieux. La preuve, il réedite  l’exploit dans son Forum social et économique qu’il organise à Lomé avec un pléthore de participants et se veut encore plus concret en donnant le nombre des années : « Notre ambition est de faire du Togo, un pays émergent dans les 20 prochaines années. Ce qui nous oblige à envisager à court et à moyen terme, des taux de croissance ambitieux, pourquoi pas des taux de croissance à deux chiffres ».
 
Guia Houngbo ! Vous n’aviez pas pitié des Togolais en les foulant au pied avec des mensonges comme s’ils étaient des papiers chiffons ?

Pis, il fera bien cette révolution avec deux institutions qu’aucun pays sérieux ne veut à ses portes : le FMI et la BM.   Et là encore, Houngbo est plus que très explicite en demandant aux participants de son forum économique et social de :  » proposer les principales orientations des futurs programmes, appuyés par les institutions de Bretton Woods, notamment par le FMI ».
Beaucoup de pays sont devenus émergents par le travail de leurs filles et fils. Par la qualité du travail, l’éducation et une dose élevée de civisme. En Corée du sud les congés furent même réduits à 14 jours l’année. Et comment ferons-nous pour le devenir au Togo d’ici vingt ans quand dans une simple réunion ou colloque, celui censé donner l‘exemple met mal à l‘aise le public par ses ronflements sans gène?
On voulait des bâtisseurs, des nationalistes, des grands hommes pour le Togo. Faure nous en a bien servi. Prost !

Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse