Agbeyomé Kodjo: Le procès d’Adoboli va rattraper certains…

0

 

Lynx.info : Vous aviez lors d’un débat avec le confrère Africa 24 demandé au ministre de l’économie de livrer le « délinquant » si je reprends votre mot, suite aux malversations avec le Fonds d’Entretien Routier. Comment expliquez-vous que le pouvoir tourne rond sur cette affaire ?

Agbeyomé Messan Kodjo:   Il ne vous échappe guère que la vérité des comptes publics que n’a de cesse de sériner le CVU que je coordonne semble être le dernier souci de Faure GNASSINGBE et la Nomenklature au pouvoir. De surcroît depuis des lustres, le Peuple togolais n’ignore pas que les loups du RPT ne se mangent jamais entre eux.
Pour le moment le délinquant présumé a la confiance du Prince Consort. Le jour où il perdra cette confiance, il connaitra le sort des autres qui sont en rupture avec le code d’honneur et de fidélité du milieu.

Lynx.info : Le FMI est satisfait tout de même de la gestion de Faure. Pourquoi l’économiste Agbeyomé Kodjo lui refuse-t-il des succès ?

Agbéyomé KODJO salue les performances économiques qui ont conduit à l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE, qui a ouvert la voie à des annulations conséquentes d’une partie de la dette extérieure du Togo. Paradoxalement la misère a atteint au niveau de toutes les couches sociales un niveau jamais égalé dans l’histoire de notre pays. Il y a donc lieu de s’interroger  sur la finalité de la politique économique conduite par Faure GNASSINGBE et ses hommes. Il y a plusieurs causes à cette situation, notamment le niveau endémique  de la corruption et les gaspillages qu’on observe dans la gestion des deniers publics, sans occulter l’absence de volonté politique pour la prospérité partagée au Togo. Le bien être de la population est à ce jour loin d’être inscrit sur l’agenda de Faure GNASSINGBE.

Lynx.info : Grosso modo, quel était à votre connaissance, ceux qui étaient chargés d’organiser le sommet de l’OUA au Togo ? On parle des villas construites et autres…Comment tout ceci s’est-il passé ?

Comme dans tous les pays, un sommet de cette envergure est organisé par le Gouvernement. Le projet de la Cité OUA, a été conçu et mis en œuvre pour offrir un cadre décent de séjour aux délégations techniques, ministérielles, et présidentielles devant prendre part au sommet. Le Gouvernement a mis en place plusieurs commissions dont celle devant prendre en charge l’accueil et l’hébergement. Il a été  décidé de faire appel aux opérateurs économiques du secteur privé pour construire des logements décents pour nos invités. Pour les encourager, il a été décidé que tous les matériaux destinés à la réalisation de ce projet dans le délai imparti bénéficieront d’une exonération fiscale. Le lot d’une superficie de 600 mètres carrés a été vendu à 5 Millions de Francs CFA. Une loi d’exonération fut votée dans la foulée. Tel donc a été le cadre mis en place par l’Etat togolais pour la réussite dudit sommet.

Lynx.info : Des sommes faramineuses ont été détournées selon la justice togolaise. Qu’est-ce qui vous fait dire que l’ex-premier ministre Eugène Adoboli est innocent ?

La procédure mise en place ne permet pas au Premier Ministre ADOBOLI de détourner. Un compte était ouvert au Guichet de l’UTB  et recevait les produits des ventes de terrain. Le mouvement de ce compte à plusieurs signatures et plusieurs visas recevait en dernier ressort la signature du Premier Ministre ADOBOLI. Il apparaît que seul, il ne peut décaisser des fonds et si décaissement de fonds frauduleux il y a eu, il faudra alors s’intéresser à tous ceux qui donnaient les visas à l’époque !

Lynx.info : Vous dites avoir le dossier de l’OUA sous les yeux. Est-il possible  à un pouvoir de dire des contre-vérités sur un serviteur de l’Etat s’il n’y a pas des zones d’ombre ?

Oui je pense que suite aux condamnations sévères de la communauté des bailleurs de fonds de la corruption endémique à tous les niveaux de la vie économique et sociale, il devenait urgent pour le Prince Consort et la Nomenklatura de trouver un agneau sacrificiel, un mouton de sacrifice,  pour faire bonne figure auprès de la communauté internationale ; et les limites de leur génie politique se sont révélées à travers cette vile atteinte à la dignité du Premier Ministre ADOBOLI.

Lynx.info : Lynx.info : … on parle aussi des fonds libyens pour la reprise de l’hôtel du 2 Février qui ont pris des directions inconnues. Eugène Adoboli était le premier ministre d’alors…..

En effet la société LAICO a financé des travaux de réhabilitation de l’Hôtel 2 Février dans le cadre du sommet de l’OUA, et il en a pris la gestion. Mais par la suite, des défauts de paiements des engagements furent constatés et LAICO en compensation a acquis la propriété de ce joyau de l’hôtellerie dans notre pays. Mais pour en savoir plus il vaudrait mieux prendre attache avec le Gouvernement car parmi ceux qui avaient été chargés de gérer ce dossier certains et pas des moindres sont encore dans l’exécutif du pays. Le procès intenté contre le Premier Ministre ADOBOLI va certainement les rattraper puisque ce dernier entend apporter tout l’éclairage nécessaire pour prouver son innocence et de plein droit laver son honneur.

Lynx.info : C’est un cours sur les détournements de fonds publics que vous avez livrez au monde entier dans un article. Comme expliquez-vous que personne de ces directeurs de société ne soit inquiété ?

Les loups ne se mangent jamais entre eux tant qu’il n’y a pas de rupture banc, c’est un code d’honneur !

Lynx.info : Vous semblez ne pas faire confiance à la cour des comptes initiée par Faure. Pourquoi ?

Pouvez-vous me prouver que la Cour des comptes a actuellement les moyens de sa mission ? Si tant il est, croyez vous réellement qu’elle peut épingler le Gouvernement et mettre en cause Faure GNASSINGBE dans des dossiers de prévarications où il est personnellement impliqué avec preuves à l’appui? Tant que la vérité des comptes publics que nous défendons au CVU et à OBUTS ne figurera pas sur l’agenda du Gouvernement, je resterai sceptique quant à l’efficacité de la Cour des comptes au Togo !

Lynx.info : Quel bilan faites-vous de la cohabitation entre le RPT et le parti de Gilchrist Olympio ?

Imposture, Mystification, Trahison et suicide politique pour le pays !

Lynx.info : Si Faure créait un parti et vous invitait le jour de son lancement, vous irez au nom de votre parti OBUTS ?

Par décence, la création d’un parti par Faure GNASSINGBE ne devrait pas être un sujet phare face à la misère et la déshumanisation rampantes actuelles qui n’ont d’égal que l’opulence obscène de la Nomenklatura. Pour l’heure je ne me retrouve ni dans les valeurs qu’incarne Faure GNASSINGBE, encore moins dans ses ambitions dénuées de toute éthique politique.  Vous comprendrez alors que je ne pourrai pas répondre ni à titre personnel, ni au nom de ma formation dont la philosophie politique se fonde sur l’éthique au cœur de l’action politique. La ligne de force de la voie de l’éthique que défend OBUTS est l’effort de compréhension qui refuse tout mensonge ne serait ce qu’à soi même, pour privilégier la vérité au service du Peuple togolais.

Lynx.info : Je vous remercie

C’est plutôt moi qui salue votre courage et votre ténacité dans l’investigation journalistique au Lynx, et vous remercie.

Interview réalisée par  Camus Ali Lynx.info

Laisser une réponse