Adossa- Gadaou 2011 : Foly-Basi Katari,l’hôte avec le sabre qui a tué les Tems en 2005

0

 

Cliquez pour voir l’hôte des Tems et la fête Adossa Gadaou 2011. Kofi Yamgnane n’aurait pas menti qu’il allait porter plainte contre les Togolais qui ont tué 500 de ses concitoyens, les Tems n’auraient pas aussi eu pour hôte  Foly-Basi Katari avec les mains encore dégoulinantes de sang de pauvres Togolais en pleine civilisation allemande. Les Congolais de Brazzaville le firent en livrant à la justice française le général Nguedegué connu pour être le tueur du Beach lors d’un de ses voyages parisiens. Fanfaronnades sur fanfaronnades des Togolais dans l’inaction, la voie est depuis libre aux apparatchiks de Faure de  sauter d’avion en avion sans être inquiétés. Personne n’a jamais osé porter plainte contre eux, bien que leurs noms reviennent sur chaque page de tous les rapports des organisations des droits de l’Homme. Kpatcha Gnassingbé était même un habitué de l’aéroport Paris- Roissy. Yark Dahenam se ballade comme il veut. Abass Bonfoh dort paisiblement dans les hôtels Bruxellois. Ingrid Awadé était la semaine dernière pour son shopping et le Lynx a flairé son passage en Allemagne du côté de Berlin.

Foly-Basi Katari une semaine auparavant était en Allemagne pour danser et fêter avec des frères qu’il avait fait clouter les parents en 2005. Et qu’a bien pu motiver les Tems à choisir celui qui a fait mater la « negraille » dans le tout Sokodé en 2005 pour que vive le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT) ? Alors, c’est bien fini en pays Tem les misères et les supplices que leur fils Foly-Basi a fait connaître à leurs parents et amis en 2005 ? Les Tems ont-ils voulu signifier que du côté de l’Allemagne c’est le RPT qui vient en pole position ? Autant de questions qu’on aurait voulu avoir des réponses …. Mais bien pire, quand le héros des machettes de 2005 atterri à l’aéroport de Nuremberg c’est la troupe qui arrive avec cymbales et gros sourires. Comme pour dire merci pour avoir « cogner » nos parents !  « Grand Merci »pour avoir averti que quiconque ne vote RPT  lors les élections de 2010 verra sa maison caillassée et ses parents humiliés. Et comble de l’ironie ou respect pour les nazis allemands, Foly Basy Katari a plutôt préféré prendre le chemin du tribunal de Nuremberg où on peut encore voir les vestiges sinon ce qui est resté des condamnés de Nuremberg. Les bourreaux se reconnaissent toujours…..

Ces rapports de l’ONU et de la LTDH qui mettent en contradictions les organisateurs d’Adossa- Gadaou

Tué le papa de l’africain lundi, il vous tendra la main mardi avec la justification que c’est lundi que vous avez tué son père. Prenez sa femme et violez la mercredi, il viendra manger avec vous jeudi avec pour justification que c’est mercredi vous avez violez sa femme. Les européens se sont servis de cette tare « d’oublier » si vite le passé, l’histoire… Foly-Basi Katari s’en sert aussi avec ses frères Tems. Passons.
Pour la plus part qui ont fui la dictature dans les 1990 vers l’Allemagne, on croyait que ce grand peuple allait distinguer le bon grain de l’ivraie. Que nenni ! En 2005, Foly  Basy Katari  encore ministre de la justice est au sommet de sa gloire. Eyadema meurt, et Faure qui a plus ou moins son âge veut braquer les urnes. Entre temps, le commandant François Boko qui était au ministère de l’intérieur fait comprendre au monde entier que la ripaille Rpétiste va « cogner ». Le soldat démissionne. Au RPT, on a le flair et on sait qui aime le sang et qui n’aime pas. Ministre de la justice, on habit Foly-Basi le boubou de ministre de l’intérieur aussi. Un ministre, deux portefeuilles, inédit au Togo ! L’homme fait « mater » d’abord les Tems. Les maisons sont cassées dans les quartiers de Tchawanda, Didaouré, Kpangalam,…Pis, on retrouve un Kotokoli mort devant le domicile du ministre Foly-Basi. La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme pointe l’homme et son nom est bien mentionné. On recoupe les accointances dangereuses qu’il a avec un certain Fouadou connu pour avoir été dans tous les « coups » en 2005. Ensemble, Foly Basi et ses « tueurs » font casser les pieds, les têtes et les genoux aux récalcitrants et Sokodé la « bouillonne » doit désormais vivre comme une ville au sortir d’une guerre civile. Le ministre en porte la responsabilité, et la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme comme l’ONU recadrent dans leurs rapports en 2005  les rôles dans la barbarie de ce fils Tem dans sa préfecture.

Haro sur les organisateurs d’Adossa Gadaou 2011 !

Comme pour dire que la ville de Sokode aime les bourreaux, ils en ont fait du bourreau leur hôte à Nuremberg. Un sabre à la main remis des organisateurs en pleine civilisation allemande à un bourreau. Comme pour lui dire, « Ministre », tue toute les fois que la vermine bousculera le RPT ! Ne nous demandez pas au Lynx de vous fournir la liste de ces organisateurs aux allures méprisantes pour la vie humaine. Et quelle leçon tirer d’une fête quand un fils d’une région, ministre soit-il  a eu à humilier les Togolais et bien plus ses propres frères ? Pis, c’est l’autre dissident du PDR, le très versatile  Mohamed Tchassona qui devrait partager la fête avec des frères qui ne savent mêmes plus où il va et que veut-il pour Sokodé et le Togo. Adossa-Gadaou édition 2011 selon les organisateurs était une réussite, une belle fête mais  avec pour hôtes, des bourreaux, des traîtres …. Tchaoudjo n’a toujours pas fini d’étonner les Togolais !

Taffa Biassi Lynx.info

Laisser une réponse