Abgéyomé Kodjo : Inconstance politique oblige ! « Le Togo a réalisé des progrès significatifs »

0

Pourquoi alors être étonné de voir les Burkinabè se lever comme un seul homme et chassé un tyran, là où les Togolais depuis vingt-cinq font du surplace ?

 C’est le temps des élections. C’est le moment de les voir dégainer. Chacun dans son rôle sait qu’il a bien besoin de cette messe quinquennale, qui pour se faire une santé financière, qui pour se donner une visibilité. Hier, je dis bien qu’à la veille des élections de 2010, le sieur Agbeyomé Kodjo, ex premier ministre et pensionnaire de la prison de Kara avait dit au monde entier et surtout aux Togolais dans un débat télévisé que, le premier quinquennat de Faure Gnassingbé avait été un rendez-vous qui avait consisté à bâtir des villas dans les fesses de jeunes filles. Dans son élan, il démontrait et démontait le fils de Sabine qui n’aurait rien d’un chef d’état moderne. A peine quatre ans passé, il paraîtrait que Faure est sorti du boisseau de la paresse pour prendre le manteau de bâtisseur, sinon de grand bâtisseur.

L’homme peut dégainer comme il sait le faire avec nos confrères d’Afrika Express : « Au cours du quinquennat, le Togo a réalisé des progrès significatifs en matière d’infrastructures, précisément dans le domaine routier, dans le domaine aéroportuaire ainsi que dans le domaine portuaire sans oublier en termes de performances économiques les perspectives de développement et de croissance élevée qui se dessinent pour l’avenir de la nation ». Au site de la propagande www.republicoftogo.com de jubiler : « Un constat réaliste dressé par cet opposant farouche au pouvoir de Faure Gnassingbé». Pourquoi alors être étonné de voir les Burkinabè se lever comme un seul homme et chassé un tyran, là où les Togolais depuis vingt-cinq font du surplace ? Pourquoi être étonné de voir Agbeyomé Kodjo humilié par Kpatcha Gnassingbé comme un vulgaire bandit et au sortir de la prison aller chez son bourreau jouer le rôle de conseiller politique. Quelle leçon de vertu, de dignité, de ligne et de culture politique ou du moins de conviction politique un Togolais digne de ce nom peut-il tirer d’un homme inconstant comme l’enfant de Tokpli et qui ne s’en cache même plus  de le dire publiquement? Togolais, vous ne savez pas les causes pour lesquelles les Gnassingbé de père en fils dirigent le Togo depuis cinquante dans toute la quiétude ? Voilà un cas qui peut bien vous édifier !

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse