27ième sommet de : La honte l’UA à Kigali ! La diplomatie sécrète contre le panafricanisme a triomphé… [ Par Luc MICHEL]

0

L’élection à la présidence de la Commission de l’UA est reportée, après une séance de « vote » où la diplomatie secrète contre le Panafricanisme a triomphé. Celle des états-clients de l’Occident, notamment le Rwanda de Kagamé (qui accueillait le Sommet) et le régime sud-africain (tête de pont de l’impérialisme anglo-saxon en Afrique et qui, via Mme Zuma, contrôle la Commission actuelle). Celle de Washington, Paris et Bruxelles, véritable parrain (au sens mafieux du terme) de l’UA …

Résultat : l’élection est reportée en janvier 2017 et un nouvel appel à candidature ouvert. Exactement le plan des pro-occidentaux tel que leurs « nouveaux médias africains » (sic), style Jeune-Afrique ou Le Monde Afrique financé par Sorös, l’exposait cyniquement.
Exit l’espoir de renouveau de l’UA que portait le candidat équato-guinéen Agapito Mba Mokuy, le candidat du Panafricanisme et de la Jeunesse africaine !

LE MAUVAIS SIGNAL DE L’UNION AFRICAINE !

L’UA, démonétisée déjà parmi les masses et la jeunesse africaine, donne là un mauvais signal et tourne le dos à l’idéal panafricaniste de son inspirateur, le colonel Kadhafi !

Le 27e sommet des chefs d’État de l’Union africaine devait élire un nouveau président pour la Commission, le 18 juillet. L’élection a eu lieu ce lundi matin, à Kigali, lors d’un huis clos. Mais aucun des trois candidats à la succession de Nkosazana Dlamini-Zuma n’a obtenu les deux tiers des votes nécessaires lors des trois tours du scrutin. Résultat faut-il le dire des manœuvres de la diplomatie secrète pro-occidentale ! L’élection est donc reportée, a confirmé Martial De-Paul Ikounga, le commissaire en charge des ressources humaines lors d’une conférence de presse, et devrait avoir lieu au mois de janvier 2017, lors du prochain sommet de l’organisation. Un nouveau processus de sélection des candidats va être lancé, qui permettra à de nouvelles personnalités de se présenter. Les candidats en lice étaient l’Équato-Guinéen Agapito Mba Mokuy, la Botswanaise Pelonomi Venson-Moitoi (soutenue par l’Afrique du Sud) et l’Ougandaise Speciosa Wandira-Kazibwe.

Pendant ce temps, le mandat de l’actuelle Commission est prolongé.
Au mépris des règles institutionnelles de l’UA et du fait que légalement l’actuelle Commission est sans mandat depuis ce 16 juillet …

* Voir pour comprendre :
# PANAFRICOM-TV/ LUC MICHEL: SOMMET DE L’UA A KIGALI. LA BATAILLE DES ELECTIONS A LA COMMISSION DE L’UA
sur https://vimeo.com/174970578

Vouloir faire une certaine Afrique sans les africains et contre eux est une grossière erreur. C’est la stratégie mise en œuvre ailleurs, par l’Union Européenne qui est précisément en train d’échouer pour et par cela même …

LUC MICHEL/ PANAFRICOM
http://www.panafricom-tv.com/
https://www.facebook.com/panafricom/

{fcomment}

Laisser une réponse